Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘A Gauche’ Category

Le RSA c’est pour ceux qui ne travaillent pas, un revenu minimum et pour ceux qui travaillent un complément de revenu. Une idée interessante. Le revenu de solidarité active vise à supprimer les effets de seuil qui font qu’actuellement, une personne bénéficiant d’un minimum social et reprenant une activité rémunérée au SMIC voit son revenu diminuer. Pour le financement, la taxation du capital…. Une idée de gauche ?

Le système du RSA introduit donc d’emblée une contrainte pour ceux qui sont allocataires des minima : reprendre un emploi. Lequel me direz vous ? celui loin de chez eux ? celui mal payé ? celui pour lequel vous êtes sur diplômé ?

Il s’agissait bien d’une idée séduisante mal appliquée, une habitude locale qui trouve un écho nationalement. Sur la taxation du capital pour le financement du RSA, dès lors que le bouclier fiscal reste en place, seuls les épargnants, souvent modestes, seront mis à contribution. Il faut souligner l’absence d’évaluation indépendante du dispositif testé dans 34 départements et que le budget alloué (1,5 milliards d’€) semble un peu juste pour couvrir l’ambition affichée.

Une question centrale reste aussi en suspend, le sort des RMIstes de longue durée qui sont souvent inaptes au travail de manière structurelle et échappent donc à la logique du RSA version Hirsch.

Le RSA avait pourtant tout d’une bonne idée. Une idée de gauche mal appliquée par un gouvernement de droite…

Réactions (Wikipédia)

L’économiste Thomas Piketty considère que « l’impact global sur l’offre de travail de cette nouvelle forme de subvention au temps partiel que constitue le RSA – et que ne manqueront pas d’utiliser les employeurs, en proposant davantage d’emplois à temps partiel » risque d’être négatif.

L’association ATTAC considère que « la mise en œuvre du RSA n’ambitionne que le maintien de revenus très bas, tout en encourageant la généralisation d’emplois très faiblement payés et à temps très partiel ».

Pour le mensuel de critique sociale CQFD, le RSA vient compléter les mesures prises par le gouvernement début 2008 à l’encontre des chômeurs, pour instaurer une forme de « Service du travail obligatoire » : « il s’agit ni plus ni moins de fourguer aux employeurs un nouveau bataillon de salariés jetables »

Read Full Post »

Terra Nova , Fondation Progressiste  Think Tank du PS

Terra Nova , Fondation Progressiste Think Tank du PS

Je l’avais annoncé dans un précédent article, je suis allé  à la rencontre de la Fondation progressiste Terra Nova . Annoncé par tract, je me suis rendu à la table ronde sur la question des primaires en France organisé e à proximité de l’université d’été du PS.

A l’arrière d’un hôtel, je suis tombé sur une petite salle pleine où les chaises manquaient. Je me suis donc tourné vers le stand à l’extérieur pour échanger sur la possibilité d’organiser des primaires. J’ai rencontré et longuement discuté avec Étienne un étudiant de sciences Po , animateur du blog du PS Sciences Po’ (un blog fouillé, complet, un blog à découvrir ! ) et co animateur d’un live-blog sur La Rochelle Dans un premier temps nous avons échanger sur le sujet des primaires, puis sur l’organisation et le but de Terra Nova avant de s’écarter du sujet pour parler  web et engagement.  J’ai été très heureux de découvrir une équipe jeune, militante et dynamique ! J

e vous invite à parcourir le rapport sur les primaires en France qui propose plusieurs méthodes et explore les possibilités d’organisation, et à découvrir également le site Internet qui s’étoffe peu à peu.

On en parle aussi dans la presse :

Libération

Nouvel Obs

Vidéo issu du Blog http://larochelle2008.parti-socialiste.fr

Vodpod videos no longer available.

more about « Les think Tank’s du PS: les boites à …« , posted with vodpod

à visiter aussi  http://rochelle2008.over-blog.com/article-22387132.html un article très sympathique de la part de la jeunesse engagée dans Terra Nova… (Ok pour une réunion sur Paris ! )

Read Full Post »

Congrès du ps 2008A la lecture du net, vous pourrez trouver un grand nombre des contributions qui seront présentées cette semaine et déposées mardi prochain. Pour faciliter vos lectures, vous trouverez ci-dessous un grand nombre de contributions générales. (en attente des autres)

La contribution de Ségolène Royal

Celle de Bertrand Delanoé (Clarté Courage créativité)

Benoît Hamon et Henri Hemmanuelli (Reconquêtes)

Laurent Fabius (Reconstruire la gauche)

Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg (besoin de gauche)

Gérard Collomb (Lyon), JN Guérini, V. Feltesse (la ligne claire)

François Hollande

Martine Aubry en attente…

Julien Dray en attente…

Read Full Post »

L’appel relayé par ce blog trouve un écho dans la presse.

Mariane 2 « Les blogueurs socialistes votent une motion «gros câlin» ! «  ( je suis en lien dans cet article! )

Un article du Parisien reprend également l’information.

Read Full Post »

Après Ségolène Royal, c’est au tour de Bertrand Delanoë de mettre sur la toile ses premières réflexions, prémices d’une motion pour le congrès du PS.

Entre Congrès Utile et Serein ( consultation participative) et Clarté Courage et Créativité (pour un grand congrès socialiste), l’heure est au slogan.

2 démarches différentes, 2 sites Internet assez similaires.

A première vue, ce que l’on peut observer est le choix des couleurs : Du rouge écarlate pour Delanoë, du rose pastel pour Ségolène. Le bandeau du site de Bertrand n’est pas très travaillé à l’ineverse de celui de Ségolène. Pas de vidéo chez Delanoë mais le site est assez récent. Sur la forme je ne m’attarderai pas plus car les 2 sites ne sont pas très web 2.0 (+1 pour celui de Ségolène mais qui a déjà quelques semaines) et leur ergonomie est vraiment dépassée.

Méthode différente: un site participatif pour ségolène (comme l’était Désirs d’Avenir) , pour Delanoë un site vitrine pour mettre en avant un texte de 11 pages; précision pour écrire des commentaires il faut être enregistré, dommage… Sur le site de Bertrand, une liste des premiers soutiens est présente. On y retrouve Jospin et ses soutients historiques (Guigou, Vaillant, Glavany, H. Désir…), de nombreux maires (Toulouse, Strasbourg, Grenoble, Rennes, Le Mans, Nevers) et pas mal d’élus parisiens (Etonnnant, non ?)

Je n’ai pour le moment que parcouru le texte de Delanoë, il en ressort une clarification sur ses intentions Il briguera bien le poste de premier secrétaire national du PS lors du congrès avec comme objectif les élections présidentielles de 2012.

"Nous n’avons besoin ni d’une présidence de parti hors-sol, ni d’une
direction de neutralisation, mais d’un véritable leader qui organise le
travail d’opposition jusqu’en 2012 et qui prépare les échéances
présidentielle et législative. Qui ne soit pas un simple point
d’équilibre interne mais qui sache faire vivre et grandir le parti,
dans le respect de sa culture. Qui ait l’expérience et le sens du
travail collectif pour faire exister une véritable direction. Qui aime
le parti socialiste, qui s’implique dans ses débats, qui sache faire
travailler les adhérents et les respecte. Qui ait une capacité à
organiser la réflexion, à choisir et à arbitrer les idées et les
équipes."

Read Full Post »

Le texte de base

Ce texte est soumis au débat des adhérents. Son ambition est à la fois plus modeste et plus vaste puisqu’il s’agit de déterminer les idées-forces (principes) définissant le cadre de notre pensée politique et permettant d’éclairer le sens de notre action collective. Il a été écrit par Alain Bergounioux et Henri Weber. Elle sera ratifiée lors d’une Convention Nationale en juin 2008. (précédentes versions 1905, 1946, 1969, 1990 )

 » être socialiste, c’est ne pas se satisfaire du monde tel qu’il est « 

Les « espérances révolutionnaires » ont disparu au profit d’une « critique historique du capitalisme » qui demeure d’actualité, et une  » économie sociale et écologique de marché ».

 » l’engagement pour une humanité libre, juste, solidaire et respectueuse de la nature « 

Avant/Après sur la question européenne…

1990  » Le Parti socialiste fait le choix de l’Europe pour donner aux nations qui la composent les moyens d’affronter les défis de l’avenir. La Communauté Européenne, à condition qu’elle ne se réduise pas à un simple marché, en sera un élément moteur. Les socialistes s’attachent à accélérer la construction européenne dans toutes ses dimensions politiques, économiques et sociales. « 

2008  » Le Parti socialiste est un parti européen qui agit dans l’Union européenne, qu’il a non seulement voulue, mais, en partie, conçue et fondée. Il revendique le choix historique de l’Union européenne et de la construction d’une Europe politique. Pour les socialistes, celle-ci doit avoir pour mission, par ses politiques communes, d’assurer la paix sur le continent et d’y contribuer dans le monde, de favoriser une croissance forte et durable et le progrès social, de promouvoir la créativité et la diversité culturelle, d’aider à relever les défis planétaires par l’exemple d’association qu’elle offre. Membre du Parti socialiste européen, le Parti socialiste entend tout mettre en œuvre pour le renforcer afin que soit porté un message socialiste en Europe. »

Morceaux choisis

 » Être socialiste, c’est ne pas se satisfaire du monde tel qu’il est. L’idée socialiste relève, à la fois, d’une révolte contre les injustices et de l’espérance pour une vie meilleure. Le but de l’action socialiste est l’émancipation complète de la personne humaine et la sauvegarde de la planète. « 

 » La régulation est également un des rôles majeurs de l’État pour concilier l’économie de marché, la démocratie et la cohésion sociale. »

 » La redistribution permanente des ressources et des richesses est nécessaire pour donner une réalité à l’égalité des droits »

 » Le Parti socialiste veut rassembler toutes les cultures de la gauche. Il ne se résigne pas aux divisions de l’histoire. Organisant en son sein depuis toujours un libre débat, il appelle tous les hommes et toutes les femmes qui partagent ses valeurs à rejoindre ce combat. « 

« Le socialisme démocratique veut être une explication du monde, une pédagogie de l’action, un avenir pour l’humanité. Sa nature est « d’aller à l’idéal et de comprendre le réel « , d’inventer le futur et de travailler dans le présent, d’assumer les tensions et les contradictions qui en résultent et font la vie humaine

Mon avis…

Même si le style est un peu « techno » les principes sont précis et ambitieux. Je ne vois pas pour le moment de modifications profondes à apporter à ce texte, peut être ajouter une référence au « réformisme de gauche« . Une large place est laissée à la prise en compte du développement durable dans cette déclaration, voir même un peu trop. Cela marque une réelle rupture avec notre tradition productiviste. La critique du capitalisme semble malgré tout être une simple condamnation morale. L’économie de marché est reconnue mais il y a heureusement une contestation des dérives du capitalisme financier.

Une phrase qui va faire débat « Il (le PS) revendique le choix historique de l’Union européenne et de la construction d’une Europe politique » Que met on derrière cette construction ?

Je m’étonne que la notion d’État providence disparait au profit de la notion d’État social… Quelqu’un pour m’expliquer ?

Après l’étude de cet texte, une remarque me vient: il va falloir assez rapidement des propositions concrètes derrières ces principes pour répondre aux attentes des français en mal de rupture, et enfin construire un projet cohérent et volontariste.

Pour aller plus loin et pour comparer :

Article du Monde sur ce sujet Le socialisme à jour

Chronique dans Le Figaro Les socialistes passent à l’acte

La charte des valeurs de l’UMP

Les chartes du MODEM

Read Full Post »

 » Tout le monde en parle mais cela reste une affaire d’initiés : petit guide pour suivre le prochain congrès du PS.

C’est un moment important dans la vie socialiste, puisqu’il détermine l’orientation politique du parti pour plusieurs années, et désigne évidemment les instances dirigeantes.

Le congrès peut être le lieu de l’unité, comme à Epinay où Mitterrand rassemble la famille socialiste sur une ligne d’union de la gauche. Il peut être aussi le théâtre de tous les déchirements, comme à Tours en 1920, où socialistes et communistes se séparent définitivement, ou à Rennes en 1990 où fabiusiens et jospinistes se livrent à une guerre fratricide. Certains congrès, comme celui de l’Arche 1991, permettent d’acter des évolutions idéologiques et politiques (en l’occurence, vers l’acceptation de l’économie de marché).

Le prochain congrès aura physiquement lieu dans quelques mois, du 7 au 9 novembre. Mais le processus dépasse de loin ces trois courtes journées, et le calendrier, voté lors du dernier Conseil National (le « parlement » du parti) débute dès aujourd’hui.

Ce congrès est un peu particulier car il sera précédé d’une Convention nationale qui adoptera de nouveaux statuts et une nouvelle Déclaration de principes pour le parti. Une commission est chargée de proposer des modifications des statuts (par exemple: sanctions plus lourdes en cas de non-respect de la discipline collective, relèvement du pourcentage exigé au congrès pour éviter la multiplication des « petites » motions…) afin d’obtenir un meilleur fonctionnement du PS. Une autre commission propose la modernisation de la Déclaration de principes, qui date de 1990, et ne colle plus tout à fait aux réalités économiques. Bref, la première commission réorganise le système des courants, tandis que la seconde est davantage un « club des poètes », qui réfléchit au corps doctrinal du parti. Les militants trancheront ces deux questions début juin.

Quant au congrès lui même, en voici le calendrier précis:

– début juillet: les sensibilités déposent des contributions générales (leur « vision » du ps et leur projet politique) ou thèmatiques (sur l’environnement, la diversité, l’emploi, etc…), qui sont envoyées chez chaque militant

–  22 septembre : les motions définitives (les textes généraux qui proposent des orientations politiques différentes) sont envoyées aux militants

– 23 octobre : les militants votent dans leur section locale et chaque département tient son congrès fédéral.

– du 7 au 9 novembre: les délégués désignés en fonction du résultat de chaque motion sont envoyés en congrès national pour fixer l’orientation du parti

– 13 novembre : vote sur le 1er secrétaire puis, le 15 novembre, le nouveau conseil national (composé à la proportionnelle des courants) désigne le Secrétariat National et le Bureau National, c’est à dire l’executif du parti.

Le congrès est un processus très long et compliqué, qui ne se résume absolument pas à la désignation d’un présidentiable ou d’un chef. Il doit permettre de fixer une orientation et un projet politique. « 

Source Mehdi Ouraoui

Read Full Post »

Older Posts »