Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Orléans 2008’ Category

Pour avancer, il faut comprendre. Loin de moi l’idée d’avoir l’analyse exacte de cette défaite, par cet article je souhaite juste partager une première réflexion et lancer un échange sur ce sujet.

Quelles sont les raisons possibles d’une défaite ?

Il peut s’agir du contexte nationale sur lequel nous n’avons aucune prise, l’équipe proposée, le tête de liste désignée, le programme rédigée, la campagne mise en place, la sociologie du territoire, le bilan du sortant. Dans chacune de ces raisons, il y a un volet « perception ». Ce que l’on perçoit comme… (le bilan, le programme…) qui n’est pas forcement la stricte réalité.

Concernant Orléans, on peut dire que le contexte national était favorable à la gauche. Cela s’est également traduit dans le Loiret.

L’équipe ou la liste municipale « Orléans gagnant pour tous » a été saluée comme renouvelée mais manquant d’expériences. Un paradoxe, il faut renouveler mais il faut de l’expérience aux responsabilités municipales… La perception du manque d’expériences a sans doute joué, il a été difficile de montrer les grandes capacités de cette équipe.

Le tête de liste est décrié en cette période de post-défaite. Il faut commencer par rappeler qu’il a été le seul candidat en interne du PS. Il a su rassembler les partis de la gauche en prenant en compte son échec de 2001, mais il a su également rassembler des forces vives d’Orléans dit « société civile ». Certains pensent que si l’on avait mis tel ou tel autre personne on aurait peut être gagné. Je ne suis pas voyant, mais je pense qu’ils se trompent. Jean-Pierre SUEUR a un capital sympathie impressionnant auprès des orléanais, véritablement reconnu pour ses qualités de bosseur, d’homme de lettres et de projets. Il y a pu avoir un vote « anti-sueur »mais qui a du jouer à la marge, sachant qu’il y a eu également un vote « Sueur » détaché des partis et des clivages,  lors de ce scrutin.

Le projet était novateur, créatif tout en restant réaliste. Ce projet avait à la fois l’ambition du long terme et la prise en compte du quotidien et de vraies propositions pour l’ensemble de la ville. En comparant, il n’y avait pas photo, comme on dit. Mais les Orléanais ont-il choisi sur programme ? J’en doute.

La campagne quant à elle, a été dynamique et très présente dans les quartiers. Il nous a manqué de « toucher » le centre ville (également par nos propositions). Après un temps de consultation, concertation important, de nombreuses réunions thématiques et par secteurs géographiques ont été organisées. Une véritable campagne de terrain.

Sur la sociologie de la ville, je ne m’attarderai pas. Il y a eu un vrai renouvellement de la population. Le GPV a la Source avec les nombreuses destructions sans reconstructions, les grands ensembles immobiliers… sont des éléments à prendre en considération.

Le bilan, l’absence de bilan, ou la perception d’un bilan. La rénovation du centre ancien et les fêtes de Loire ont marqué les orléanais. Le Maire du centre ville n’a pas ce titre pour rien. Et pourtant sorti de ces 2 éléments, il y a tant dire. Politique sécuritaire, aucune volonté pour les quartiers, mélange du culturel et de l’évènementiel, vision sportive limitée, peu d’ambition pour l’implantation d’entreprises ou de laboratoires de recherches…

Alors comment analyser le vote au vu de ces éléments. La différence était d’un millier de voix, et donc 501 voix à faire basculer. Sans tomber dans une étude statisticienne des résultats. Il faut en tirer quelques réflexions.

Tout d’abord le vote d’extrême gauche ne s’est pas vraiment reporté si l’on analyse les bureaux où la LCR et LO font leurs meilleurs scores. Ensuite à St Marceau, il est étonnant si l’on compare les résultats des élections municipales et cantonales, de constater une différence de voix entre Michel BRARD et la liste au municipale dont il était en troisième position. Quelques centaines de voix. Enfin, il ne faut pas oublier que les quartiers de La Source et de l’Argonne ont largement voté pour la gauche mais avec des taux de participation qui sont restés assez bas face à ceux du Centre Ville malgré un réel sursaut entre les 2 tours.

Il faut rappeler que l’on attendait une défaite de la gauche dès le premier tour à Orléans. Le sursaut du second tour n’a certes pas été suffisant mais a montré que la campagne, le projet, l’équipe avait su toucher presque la moitié des électeurs (48,6%) . Il faut également souligner que les gagnants représentent 30,73% des inscrits (et donc de la population) tandis que les autres en regroupent 29,10% (source JPM) .

Il faut comprendre nos erreurs et avancer, préparer l’avenir tout en restant vigilant.

Read Full Post »

Les lendemains de défaites sont bien difficiles.

Chercher le pourquoi du comment envahit nos têtes … On entend ici ou là de nombreuses analyses plus ou moins pertinente (souvent moins) pour comprendre cette défaite. Je ne suis pas persuadé que cette défaite se résume à un seul facteur.

Une défaite et même une victoire peuvent être dues à de nombreux facteurs tel que le projet proposé,  une campagne dynamique, une équipe, la sociologie de la ville, un contexte particulier et pour des sortants  un bilan.  Il faut comprendre un échec pour pouvoir avancer, mais il est encore un peu tôt pour cela…

Il faut surtout réfléchir à l’après. Comment reconstruire ? Comment continuer cette dynamique de campagne si particulière ? Il nous faut mobiliser notre équipe, continuer un travail auprès des jeunes des quartiers qui se sont massivement mobiliésés entre les 2 tours, être une opposition crédible et constructive tout en restant extrèmement vigilant face à cette droite dure . Se construire pour reconstruire.

Read Full Post »

En attente…

Résultats des élections municipales à Orléans (second tour)

Read Full Post »

Canton Carmes-Madeleine

Jean Philippe Grand (PS-Vert-PRG) 29, 6%

JF Strullu (DVD) 7,35 %

JP Gabelle (Modem) 33,86 %

J Viau (UMP) 15, 99 %

C. Wix (PC) 8,50%

FN 4,61%

Canton La Source

M. Ricoud (PC) 33,85 %

Fn 4,47%

M Languerre (UMP) 29,03%

Abderrahim Ghbabra (PS-Vert- PRG) 32,62%

Canton St Marceau

G. Gainier 38,93%

D. Lebrun (PC) 6,08%

FN 4,74%

D. Cornardeau (Modem) 8,73%

M. Brard (PS Vert PRG) 41,50%

Canton St Marc Argonne:

FN 9,56%

M. Prahecq (PS- vert PRG- MRC) 38,52 %

L Rabier (PC) 14,85%

G Mallein (UMP) 28%

V. Noumi (Modem) 9,05 %

Read Full Post »

La soirée électorale avait lieu à la salle Yves Montand. Un grand nombre de sympathisants avaient fait le déplacement. (toujours bon signe !) La tension était palpable avant l’annonce des premiers résultats. Bureau par Bureau, estimation après estimation, la place de la gauche en tête se décelait. La soirée a été dense en émotion avec entre autre la victoire de la gauche dès le premier tour à Chécy, St Jean de la Ruelle, Beaugency, Ingré, Saran… On a également pu fêter l’élection d’une jeune conseillère municipale à Ingré, que je salue ici.

Après une réunion de la Liste, chacun est rentré chez soi pour se reposer un peu avant de se remettre au travail. La soirée électorale s’est fini vers 1h30.

Devant mon ordi, avec tous les résulats et un peu de calme, je peux déduire assez candidement que la campagne est loin d’être terminée. La droite, malgré une campagne de premier tour, a raté son coup. La gauche est devant, de peu il faut l’avouer. La participation est importante en moyenne (56%) mais pas énorme dans les quartiers populaires. On peut donc dire que des « réserves » (je n’aime pas le terme) existent belle et bien. A la fois à gauche mais aussi et surtout dans l’abstention. Beaucoup de jeunes qui s’étaient inscrits et mobilisés pour voter Ségolène Royal, n’ont pas fait le déplacement au premier tour.

A droite, le plein est fait. En comparant avec les résultats des élections cantonales qui avaient lieu en même temps, on constate même un bon report des voix du FN pour le candidat de l’UMP Serge Grouard. Mais se déplaceront-ils au second tour ? A suivre… On peut également constater que Serge Grouard a manifestement atteint sont max au vu du taux de participation des bureaux traditionnellement à droite. J’ai été très étonné par la réaction de Serge Grouard qui pensait l’élection terminée en criant victoire, un peu de respect pour les orléanais qui viendront votés dimanche prochain n’aurait pas fait de mal. Vendre la peau de l’ours… Il va s’en mordre les doigts.

Un bon nombre m’ont demandé mon avis, je vous le donne en exclu: Je suis confiant. Confiant en notre équipe, en notre projet et en nos nombreux militants qui vont se mobiliser fortement pour le porter, être aux côtés des orléanais et aller chercher cette victoire avec une dynamique forte. Je suis aussi et surtout confiant vis à vis des orléanais qui veulent que ça change, ils ne veulent pas subir le déclin tranquille d’Orléans. On nous prédisait une défaite au premier tour, raté. Je pense même que la vapeur va être retournée car une dynamique se crée depuis quelques jours. Certains risquent bien d’être étonnés dimanche prochain…

Il est 3h17, je file au lit… demain je bosse…

Read Full Post »

La gauche en tête à Orléans…

Participation : 56,09 % Nuls et Blancs 2,77 %

Orléans Passionnément 2 ( GROUARD Serge)
17 279 voix 49,43% (26,96% des inscrits)

Orléans Gagnant Pour Tous avec Jean-Pierre Sueur
15 749 voix 45,05 %

Orléans 100 % à gauche (RUIZ Raynaldo)
1 299 voix 3,71%

Lutte Ouvrière MEGDOUD Farida
625 voix 1,7%

Read Full Post »

Mais où sont les militants et candidats UMP ? Si l’on en croit la direction nationale, jamais le parti du Président n’a compté autant d’adhérents. Et pourtant ! Il suffit de regarder tracts et affiches pour se rendre compte que le logo est peu utilisé. Pour les élections locales, celles et ceux qui revendiquaient haut et fort leur soutien à Nicolas Sarkozy préfèrent aujourd’hui se dissimuler voir brouiller les cartes. Aux cantonales, on n’y comprend pas grand chose. Certains militants UMP soutiennent le Modem face à l’UMP dans une ville où ils sont sur la même liste. Parfois c’est même un peu plus compliqué quand un ancien de la liste se présente contre un modem soutenu par Serge Grouard et contre un UMP soutenu par Doligé. Vous me suivez ???

Les militants « blancs » (couleurs du K-way) sont peu présents, ils ont décidé de ne pas organiser de rencontres nombreuses dans les quartiers et préférent passer en vélo que d’aller à la rencontre des orléanais. Le choix a été fait de se concentrer uniquement sur la dernière semaine. La droite dring-dring en action. On va finir par croire qu’ils partent battus d’avance. (à vous de juger de l’engouement de Serge Grouard sur les vidéos de Rue89). Sans volonté, avec peu d’idées neuves, un bilan très mitigé, une liste sur le retour alliant droite républicaine et droite extrème, la droite Orléanaise se morfond dans une campagne où elle ne trouve pas sa place. On parle projet, ils critiquent; On parle proximité, ils répondent travaux partout pour éviter le Tram. On parle respect, ils provoquent. La preuve, leur petit tour en vélo devait-il nécessairement passer entre les militants « jaune » ? N’est-ce pas de la provocation gratuite ? Dommage, une campagne devrait rester un moment démocratique intense dans le respect des idées de chacun.

L’équipe d’Orléans gagnant pour tous reste sereine dans une ambiance conviviale fait campagne dans toute la ville avec des soirées rue de Bourgogne, des cafés débats, des pieds d’immeubles, des marchés, du porte à porte, des 8h pour convaincre… La campagne avait commencé par des Forum pour élaborer avec les orléanais le projet, car Orléans ne peut se faire sans les orléanais. L’ambiance est détendue, le programme est plutôt bien accueilli , l’équipe est soudée. Et comme disait la publicité pour la coupe du monde 98, la victoire est en nous !

NB: Bon anniv’ JPS ! La liste lui a offert ce soir une cravate et des chaussettes pour faire campagne !

Read Full Post »

Older Posts »