Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Propositions Orléans 2008’ Category

Communiqué de Presse

Pour une ville universitaire ambitieuse et innovante

Le groupe « socialistes, verts et apparentés » se réjouit que le programme qu’il avait élaboré pour les élections de mars dernier soit source d’inspiration pour la droite locale.

Il souhaite donc que l’idée, reprise par le président du Conseil Général, d’implanter des grandes écoles comme Sciences Po à Orléans, puisse aboutir rapidement.

Il rappelle qu’il avait proposé aussi que le développement de l’université se fasse, d’une part avec le pôle scientifique du sud de l’Ile de France (Orsay…) et avec Tours et Blois, dans le cadre d’une technopole de la Vallée de la Loire.

Enfin, pour améliorer la vie des étudiants – critère évident d’attractivité – il redit la nécessité de l’amélioration des transports, du logement, la création d’une maison de l’étudiant en centre ville, d’une crèche sur le campus, et, parce qu’on ne fait bien les choses qu’en concertation, la création d’un Conseil consultatif de la vie étudiante.

L’attractivité d’Orléans dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement supérieur nécessite l’investissement de tous.

Le groupe des élus socialistes, verts, et apparentés sera donc attentif à ce que ce projet voie le jour, pour le bien de la ville et de tous ses habitants.

Read Full Post »

1. Nous installerons des bornes Wifi dans toutes les bibliothèques de la ville, ainsi que dans certains parcs et jardins.
2. Démocratie et Internet : La ville s’engagera pour l’accès de tous à Internet, et pour favoriser par ce moyen la démocratie numérique, le débat et la participation des habitants sur tous les sujets concernant la ville. Des forums participatifs permettront aux habitants de s’exprimer sur les projets à l’étude dans leur quartier et dans la ville. Les comptes-rendus des réunions de quartier seront intégralement diffusés. Un espace
d’expression sera mis à la disposition de l’opposition sur le site Internet de la ville.
3. Nous développerons des services interactifs en ligne.(Ex : Inscription au Centre deloisirs, aux écoles de musique, demande de document officiel…)
4. Nous créerons la première médiathèque en ligne avec la possibilité de télécharger deslivres, de la musique en lien avec les bibliothèques de la ville, d’accéder aux bases documentaires.
5. Nous créerons un atelier informatique des seniors. Cet espace leur permettra de s’initier à l’informatique, de venir consulter Internet et surtout de poser des questions à un animateur.
6. Nous lancerons un concours annuel des blogs et sites Internet créé par des Orléanais ou concernant la ville.

Read Full Post »

Les propositions sur l’économie

La Ville et l’Agglomération doivent renouer avec une vraie politique du développement économique et de l’innovation. Cet objectif ayant été négligé durant sept ans, il est essentiel de renouer très vite avec un vrai dynamisme. Cela supposera la création d’une structure plus forte et plus efficace au niveau de l’agglomération et la relance d’Orléans Val de Loire Technopole avec des moyens nettement accrus.

1. Attirer et accompagner la création d’entreprises : La Ville et l’Agglomération devront s’impliquer pleinement pour aider les créateurs d’entreprise et pour attirer les entreprises du monde entier – comme cela a été fait dans le passé. Elles devront s’impliquer pleinement pour éviter les départs et délocalisations d’entreprises de pointe (comme on l’a hélas vu avec Gemalto) et pour développer les relations entre recherche et entreprise, ainsi que la valorisation de la recherche. La Ville oeuvrera en ce sens en concertation avec l’ensemble des responsables économiques. Elle agira avec les salariés et leurs représentants pour la défense et le développement de l’emploi. .

2. Renforcement des moyens d’Orléans Technopole : Les structures d’action économique de l’agglomération d’Orléans ne sont pas à la hauteur d’une capitale régionale. Nous accroîtrons considérablement leurs moyens pour l’accompagnement à la création d’entreprise et également pour faciliter la modernisation informatique des TPE, PME et ainsi améliorer leur compétitivité. Nous relancerons « Orléans Technopole » pour faire d’Orléans un pôle plus fort d’innovation dans tous les domaines, en lien avec l’Université et les organismes de recherche.

3. Une technopole « Val de Loire » : Nous développerons les relations avec Tours et Blois pour créer une vaste technopole « Val de Loire », à taille européenne, dans le plus total respect de l’environnement s’appuyant sur les richesses de notre patrimoine, connu dans le monde entier. Ce sera un projet à la fois économique, scientifique, culturel et environnemental.

4. Nous créerons une pépinière d’entreprises du Web 2.0 en lien avec Orléans Technopole, les instances économiques et l’université. Cette pépinière équipée entre autre du très haut débit permettra une véritable valorisation de notre territoire et développera son attractivité par la prise en compte des nouvelles applications et des nouveaux usages. Autour de cette pépinière, une structure plus large sera mise en place, pour permettre aux entreprises d’accéder à moindre coût aux services et outils nécessaires à leur développement. Une réflexion sera menée pour développer le très haut débit pour les entreprises.

5. Nous nous emploierons pleinement pour promouvoir des pôles d’excellence orléanais dans les domaines du numérique, des nouvelles technologies, de la pharmacie, de la cosmétique, des biotechnologies, de la communication, des industries et technologies de pointe, etc. Nous soutiendrons fortement l’innovation dans ces domaines.

6. Soutien au commerce orléanais de proximité : La ville soutiendra effectivement son commerce en s’opposant à toute création de nouvelle grande surface périphérique dans l’agglomération (ce qui n’a pas été le cas au cours du mandat qui s’achève). La ville soutiendra l’ensemble du commerce du centre-ville (des Halles Châtelet à la Place d’Arc, de la rue de Bourgogne à la rue des Carmes en passant par la rue de la République, la rue Royale, la rue Charles Sanglier et toutes les rues commerçantes du centre-ville), refusant les stratégies négatives qui ont consisté à privilégier une (ou plusieurs) partie(s) du centre-ville au détriment des autres. Un effort particulier sera fait pour permettre aux pôles commerciaux de chaque quartier de conserver leur dynamise et pour les aider à se développer.

7. Création d’un conservatoire de l’Horticulture accompagné d’une revalorisation du Parc Floral

8. La ville apportera son concours à la création d’un service public de la caution, afin de faciliter l’accès aux locaux commerciaux des jeunes professionnels et aux dispositifs favorisant la création de Très Petites Entreprises.

9. La ville renforcera l’économie sociale et solidaire en soutenant les associations et entreprises intermédiaires, la création de service aux familles, personnes âgées et en situation de handicap et le développement du micro crédit. Elle soutiendra tout particulièrement les régies de quartier et les entreprises d’insertion.

10. Nous favoriserons les interactions Université – Entreprise en reconnaissant le rôle de chacun et en facilitant l’accueil d’étudiant en stage, en apprentissage et plus largement l’insertion professionnelle.

 

Read Full Post »

Surpris en lisant le dernier tract de l’UMP-MPF local, je me suis inquiété quelques instants sur le pouvoir d’achat de notre cher(e) maire. Il annonçait une indemnité à 1950 euros. Ce qui est bien en soit mais pour quelqu’un qui a suivi quelques cours à l’ENA ce n’est pas énorme. La baisse du pouvoir d’achat et la vie chère auraient-elles fait une nouvelle victime ?

Revenons un peu en arrière…

En 2001, tout juste élu, Serge Grouard se fait voter une augmentation de 92% dès le premier conseil municipal arguant la main sur le cœur qu’une telle fonction ne pouvait se remplir qu’à temps plein. (J’en ai encore les larmes aux yeux). (Source compte rendu de Conseil Municipal 2001)

Il faut rappeler que malgré le fait d’avoir recaser l’artisan des alliances droites- extrêmes -droites en Bourgogne en président de l’Agglo, il reste néanmoins vice-président de cet établissement public.

Mais en 2002, il se présente aux élections législatives dans une circonscription taillée par la Droite (merci Pasqua). Il est élu député. L’indemnité de député selon le site de l’assemblée nationale est fixée à 5 177,66 euros net (hors avantages en nature)

Serge Grouard se targue d’une indemnité de maire de 1950 euros.

Petit calcul savant :

5 177, 66 + 1950 + Indemnité VP agglo ( ?) = 7127, 66 sans l’indemnité d’agglo qui peut s’élever à 1900 euros.

Il faut rappeler qu’un élu ne peut pas cumuler d’indemnité de fonction pour un montant supérieur à 8 100 euros (source assemblée nationale)

Il est atteint par le plafond légal, donc au lieu de baisser ses indemnités de Député, il a choisi d’écreter son indemnité de maire.

Rassurons nous, le pouvoir d’achat du maire est sauvé !

NB: Jean Pierre SUEUR propose que si le maire est également parlementaire, il ne touche aucune indemnité. (p°43)

Read Full Post »

Je ne vous ferais pas l’affront de ne publier que quelques pages du programme pour alimenter mon blog. Voici l’intégrale du programme de l’équipe Orléans Gagnant pour Tous avec Jean-Pierre SUEUR.

Je reviendrai pas la suite aux propositions fortes de ce programme.

Read Full Post »

Pourquoi les conseils de quartiers sont ils réservés à quelques uns ? Ne pourrait on pas les ouvrir à tous les citoyens ?

Notre ville n’est pas connue et reconnue pour ses pratiques démocratiques exemplaires. Beaucoup de communication mais peu de place laissé pour la participation des citoyens. Et quand une bonne idée est évoquée durant la campagne municipales de 2001 par l’actuel maire (référendum sur la question du Tram) elle n’est pas appliquée.

Notre ville doit s’ouvrir à la richesse de ses habitants pour avancer, pour construire l’avenir.  Les Conseils Municipaux sont peu connu, les nouvelles technologies sont sous exploitées pour permettre une meilleur reconnaissance du travail des conseillers municipaux. Dans ce domaine, là encore une bonne idée vite oubliée: le chat du Maire, qui permettait à chaque citoyen d’interpeler directement le maire.

Il faut réfléchir également dans la création de conseils « d’experts » permettant d’accompagner, de proposer, de participer à la prise de décisions.  Ces conseils doivent avoir de réel pouvoir et des capacités d’actions reconnus. La démocratie participative locale n’est pas un frein à la prise de décisions, bien au contraire, il s’agit d’un atout considérable.

Read Full Post »

Avec un peu de retard, je rajoute ici la proposition sur l’emploi des jeunes. Elle avait sautée lors de la mise en page de mon précédent article.

 

Ne pourait on envisager des bourses de l’emploi et des « dating » qui pourraient être organisés dans tous les quartiers pour permettre de faciliter les rencontres entre chef d’entreprise et jeunes diplômes et ainsi lutter contre les discriminations à l’embauche par la rencontre directe. Et pourquoi pas des bourse des stages soutenus par la municipalité. Il faut aussi utiliser toutes les possibilités du Code des Marchés Publics pour privilégier l’emploi local lors des constructions et/ou aménagements publics.

 

Pour aller plus loin que les propositions pour la jeunesse, et sur l’action économique, pourquoi ne pas évaluer et rationaliser les aides directes aux entreprises pour garantir leur efficacité sur l’emploi, et l’environnement. Il serait envisageables comme le faite déjà le Conseil Régional de conditionner ces aides à une implantation durable des entreprises dans l’agglomération. Ce travail pourrait s’effectuer par un conseil ad hoc regroupant élu et responsables économiques.

Read Full Post »

Older Posts »