Feeds:
Articles
Commentaires

Image associée

Journée mondiale de l’environnement (5 juin) : Pour devenir une ville pro-climat, Orléans doit devenir réellement durable.

 Une ville durable, c’est une ville qui place « l’humain au cœur de l’urbain. »

Une ville durable, c’est celle qui ne choisit pas entre ambition sociale, développement économique et action pour le climat convaincue que la richesse de demain ne se bâtira plus au détriment de notre qualité de vie.

Une ville durable ne peut pas laisser à la génération qui vient un territoire de vie encore plus dégradé que celui dans lequel nous vivons actuellement.

Une ville durable sait utiliser le numérique non comme un gadget mais comme un outil au service d’un intérêt vraiment général

Cela passe notamment par

  • Faire d’Orléans, un territoire Zéro Carbone
  • La végétalisation des espaces publics, des toitures et des façades afin de faire baisser les températures
  •  Repenser tous les modes de déplacement en laissant une plus grande place à la pratique du vélo, dans un réseau cohérent
  • La sensibilisation des enfants dans les écoles mais aussi de l’ensembles des orléanais.es aux produits bios et à l’économie circulaire.
  • La création d’une ferme pédagogique sur le site de l’Ile Charlemagne
  •  Repenser l’éclairage public  de manière plus économe
  • Un Grand plan de rénovation énergétique des bâtiments publics notamment des gymnases (isolation, éclairage, consommation d’eau…)
  • Intensifier le déploiement de dispositifs naturels de réduction des déchets

Jérôme BORNET, Baptiste CHAPUIS, Pour les socialistes d’Orléans 

Après les élections européennes, nous appelons à l’unité de la gauche.

Après le séisme électoral de 2017, la première élection du quinquennat a surpris les observateurs et acteurs politiques avec un sursaut de participation pour une élection européenne. Partout en Europe, des citoyennes et des citoyens se sont déplacés et ont rompu avec la tendance jusque-là irréversible de l’abstention.

Les Orléanais.es n’ont pas fait exception. La participation est meilleure qu’en 2014 et doit être saluée.

Désormais, les résultats nous engagent.

Pour la gauche, une lecture de ces résultats ne peut être balayée : la dispersion a empêché la victoire des idées humanistes, sociales et écologiques. Chacun dans son parti pourra se satisfaire de son propre résultat. Mais les vrais changements de politique n’interviendront que lorsqu’ensemble nous gagnerons.

Le temps de l’unité à gauche est arrivé.

Nous appelons l’ensemble des organisations politiques de gauche, de progressisme social et écologique, les citoyens et les citoyennes engagés, les jeunes qui se mobilisent pour le climat ou dans le tissu associatif, à se rassembler et construire une alternative à la droite orléanaise, qui s’assume ou qui avance masquée.

Beaucoup reste à construire à Orléans : pour améliorer les transports et libérer notre ville du tout voiture ; pour remettre la transparence, la déontologie et la participation citoyenne au cœur de l’action municipale ; pour augmenter le pouvoir d’achat des familles grâce à une meilleure tarification sociale ; pour faire respirer Orléans avec de nouveaux espaces verts et ainsi contribuer à la protection du climat…

 Jérôme BORNET, Michèle BARDOT-CARTERON, Baptiste CHAPUIS

Pour les socialistes d’Orléans 

 

Dans « la politique ce n’est pas sale ! », pour parler Fake News, Florence Porcel et Baptiste Chapuis recevaient Sylvain Delouvée, Maître de conférence à l’université Rennes 2 ; Nicolas Gauvrit, psychologue et mathématicien spécialisé en science cognitive ; Maylis Lavau-Malfroy, candidate Nouvelle Donne aux élections européennes et George Pau-Langevin, Députée de Paris, ancienne ministre. Membre de la commission des Lois de l’Assemblée nationale.

Première émission sur la Chaîne Rose Combat TV sur le thème du Football en Europe. Un débat animé par Florence Porcel et Baptiste Chapuis, qui recevaient en direct sur leur plateau Richard Bouigue, 1er adjoint du 12ème arrondissement de Paris, Co-directeur de l’Observatoire du sport et société à la Fondation Jean-Jaurès ; Tiphaine Kerdranvat, militante de gauche ; Maylis Lavau-Malfroy, candidate Nouvelle Donne aux élections européennes et Corinne Narassiguin, secrétaire nationale du PS. Accompagnés de Pierre Rondeau, économiste du sport, professeur à la Sports Management School, codirecteur de l’Observatoire Sport et Société de la Fondation Jean Jaurès, chroniqueur éco sport pour le groupe RMC Sport et Eric Thomas, Président de l’Association du Football Amateur en France.

Pour visionner l’émission : https://www.youtube.com/watch?v=N9nFUyUFcjM