Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2010

Le combat contre l’ouverture des commerces le dimanche a trouvé un nouveau soutien :

M. Foussier adjoint au Maire en charge du Commerce.

Les élus socialistes verts et apparentés tiennent à saluer la position de M. Foussier quant à son refus de l’ouverture des commerces le dimanche.

Dans l’édition de la République du Centre de mardi 29 juin, on apprend que M. Foussier prend l’exemple nantais pour justifier le non ouverture des commerces pour ce dimanche des soldes.

« A Nantes et dans sa région, les magasins ne sont ouverts aucun dimanche et je ne pense pas que les magasins soient sous-développés »  « Soucieux d’avoir une ville attractive, nous ne donnerons pas l’ouverture ce dimanche. »

Monsieur Foussier rejoint donc les 5 centrales syndicales et les 3 organisations patronales du petit commerce qui avaient lancé, dès 2007, la campagne « Préservons le dimanche », et qui considéraient que l’ouverture exceptionnelle 5 dimanches par an était amplement suffisante. L’enquête  publiée en 2006 par la CGPME allait dans le même sens : 90% des commerçants souhaitaient conserver le repos dominical.

Nous saluons donc ce retournement idéologique et souhaitons vivement que M. Foussier prenne la même position concernant la ZAC des Halles classée de manière très opportune en « zone touristique d’affluence exceptionnelle ». Ce classement avait pour objectif d’attirer plus rapidement de nouveaux commerces : chacun a pu constater l’échec de cette démarche.

Rappel : Dans le cadre de ces « zones touristiques d’affluence exceptionnelle », la loi ne fixe en effet aucun tarif particulier pour les heures travaillées le dimanche. Celles-ci doivent donc être payées comme des heures « normales » et ne sauraient être rétribuées comme heures supplémentaires. Si donc le dimanche est considéré comme un jour ouvré normal, les salariés ne pourront ni s’y soustraire (pas de principe de volontariat) ni recevoir une rétribution double, ni obtenir un repos compensateur obligatoire. Dans ces conditions, pour les futurs employés de ces enseignes, la fin du repos dominical signifiera bel et bien « travailler plus pour gagner pareil »

Baptiste CHAPUIS

Communiqué de presse du mardi 29 juin

Sur le même sujet : Le Travail le Dimanche par Corinne Leveleux Teixeira

Read Full Post »

Lors d’un récent déjeuner de presse, François Bonneau a rappelé tout à la fois son opposition au choix de l’Ile Arrault pour la localisation de l’Aréna et le cadre d’intervention contraint dans lequel se situait l’action d’un président de région à l’égard des demandes d’un maire (respect du domaine des compétences des collectivités, mécanique du contrat d’agglomération lorsque celui-ci existe).

A cette occasion, les sections socialistes d’Orléans La Source et d’Orléans tiennent en premier lieu à rappeler leur très ferme opposition au projet d’installation d’une Aréna dédiée au sport business sur le site écologiquement sensible de l’île Arrault. Positionné en bordure de Loire, dans un paysage protégé, ce futur équipement est également hypothéqué par la présence avérée d’importantes cavités souterraines qui vont entrainer des surcoûts financiers délirants.

S’agissant du second point, si nous comprenons parfaitement le principe de respect des compétences des collectivités, nous nous interrogeons sur la pertinence d’un cadre d’intervention qui réduit la région au rôle de simple financeur de projets sans pouvoir apprécier la qualité de ceux ci au regard du critère de l’intérêt général. Compte tenu d’un contexte financier et économique singulièrement tendu, où la crise s’ajoute à la perte d’autonomie fiscale des régions et à l’enchérissement des coûts de la décentralisation, il apparaît urgent de revoir ces cadres d’intervention et de passer d’une politique du guichet à une vraie politique de projet.

Enfin, les sections socialistes d’Orléans La Source et d’Orléans appellent l’ensemble des opposants à l’Aréna à ne pas se tromper de cible. C’est bien Serge Grouard l’unique instigateur d’un projet qui flatte les valeurs de la droite (compétition, argent, élitisme). C’est contre lui que nous devons nous unir.

Communiqué des sections d’Orléans et d’Orléans La Source du Parti Socialiste.

Read Full Post »

C’est devenu une tradition orléanaise. Après la fête de la musique et l’arrivée de l’été, vient le temps de l’annonce des arrêtés sécuritaires de M.Montillot. Rien n’évolue, pas débat pas de chiffrage. Rien pour évaluer la pertinence de ces dispositifs à fort impact médiatique.

Les arrêtés sont identiques, les arguments pour les combattre également. Les faits sont tenaces et ne donnent pas raison au Monsieur Sécurité d’Orléans.

Déjà en Juin 2009, l’opposition municipale réagissait vivement à ces annonces.

1 – L’arrêté pour les mineurs de moins de 13 ans est de retour. Sans débat en Conseil Municipal, sans bilan chiffré de l’exercice précédent, l’adjoint Montillot relance à grand renfort de communication son couvre-feu pour les mineurs de certains quartiers d’Orléans. Le groupe des élus socialistes verts et apparentés condamne le recours à ce couvre-feu.

Il s’agit d’un coup de communication inutile, inefficace et stigmatisant.

  • Inutile, car la législation actuelle permet déjà aux autorités de prendre toutes les mesures de protection des mineurs et ce toute l’année. C’est le cas à St Jean de la Ruelle qui agit au quotidien sans annonce médiatique.
  • Inefficace, car chaque été seuls un ou deux jeunes sont concernés.
  • Et enfin, stigmatisant car seuls certains quartiers sont visés. Ces quartiers sont ceux où les familles ne partent pas en vacances. Il ne suffit pas de prendre des mesures médiatiques, il faut aller au fond de la question et se demander pourquoi ces enfants sont seuls en ville.

2 – La deuxième version de l’arrêté municipal sur la question du caravaning est inacceptable. Il s’agit d’un arrêté qui avance masqué en visant tout particulièrement les gens du voyage. L’opposition préfèrerait que l’agglomération orléanaise se mette en conformité avec la loi en créant un nombre de places d’accueil suffisant plutôt que de mettre en place une nouvelle procédure de sanction mal venue.

3 – L’arrêté anti-prostitution quant à lui, ne fait que déplacer le problème d’Orléans aux villes périphériques et de la prostitution de rue à la prostitution d’appartements. La prostitution à Orléans n’a donc pas disparu, elle s’effectue dorénavant grâce à Internet et aux petites annonces rendant extrêmement difficile le travail quotidien des associations de prévention et d’accompagnement des prostitués (Le Nid). Le groupe des élus socialistes verts et apparentés demande qu’un débat autour de la pratique prostitutionnelle à Orléans se fasse, entre la ville et les associations œuvrant dans ce domaine, afin de revenir sur cet arrêté cynique.

4 – Enfin, l’arrêté anti-bivouac qui ressemble plus à un arrêté anti-mendicité réservé uniquement aux grands axes commerçants du centre ville ne fait que déplacer un problème que la ville ne veut pas voir.

La majorité municipale, avec ces arrêtés, cache la misère sociale d’Orléans sans s’en préoccuper et en traiter les causes. Nous l’avons démontré lors du débat budgétaire (« le budget de l’action sociale n’est pas à la hauteur de la crise »), nous continuerons à le dénoncer.

(Communiqué de presse du Mardi 22 Juin)

Read Full Post »

RDV à 10h30, Place du Martroi,

Jeudi 24 Juin pour défendre nos retraites !!!

Une autre réforme est possible :

Retrouvez les propositions du Parti Socialiste ainsi qu’une analyse de la situation

Read Full Post »

Cette année pas de plan ni d’indications de la mairie d’Orléans. Il va falloir improviser ou acheter la presse locale pour trouver son groupe préféré lors de cette fête de la musique.

Néanmoins, ci-dessous quelques indications pour s’y retrouver.

De 20h à 2h du matin à Orléans:

– Place St Pierre d’Empont : Scène jazz
– Place de la République : Scène France Bleu Orléans, variétés et musiques du monde
– Place de la Loire : Scène Flo Animation, ambiance « bal populaire » et « années 80 » pour toute la famille
– Place du Cheval Rouge : Dj Oscar Night aux platines
– Jardin de l’Hôtel Groslot : Association Musique et Equilibre
– Place du Vieux marché : Comité des fêtes Cœur d’Orléans, musiques du monde et rock à volonté
– 108 – Maison Bourgogne : Scène Défi, pop rock dans la rue de Bourgogne
– Angle de la rue Jeanne d’Arc – rue Vieille monnaie : Scène l’Apleat, variétés pour tous

Je n’ai malheureusement pas plus d’informations sur les groupes qui se produiront sur ces scènes.

Profitez-en bien !!!

Pour plus d’informations:

Programme Détaillé édition 2010 (La Rep)

Programme Fête de la Musique à Orléans (2009)

Read Full Post »

Read Full Post »

Bazar orléanais

Quel bazar ! C’est l’expression qui vient à l’esprit de nombreuses personnes qui cherchent à accéder au centre d’Orléans en voiture, à en sortir, à simplement traverser la ville dans un sens ou dans l’autre.  C’est également le cas pour l’accès des piétons,  des familles avec des poussettes ou des personnes à mobilité réduite en Centre ville mais également au cœur du quartier de l’Argonne.

Le GPS est inutile. Il faut ruser, slalomer, pister les panneaux. Chaque jour la signalisation (quand elle existe) change de place et de sens. Chaque jour il y a de l’imprévu.  Des panneaux qui se contredisent ou encore un cheminement piéton digne d’une randonnée pédestre en montagne, à l’image de la situation place De Gaulle.

Nous savons que les travaux sont partout difficiles et délicats. Mais dans les autres villes, on les prépare, on ne fait pas tout en même temps (depuis 2001… il y avait le temps de programmer les travaux !) et surtout on donne aux riverains et aux usagers les informations utiles. Tandis qu’ici, c’est le néant. C’est l’improvisation au jour le jour… On se lève un matin et on ne peut plus sortir de chez soi, à l’image du quartier Madeleine. On revient le soir, le stationnement a disparu.

Lors des travaux de la première ligne, M. Foussier (ancien Président des Vitrines d’Orléans et actuel Adjoint aux Commerces)  était bien plus regardant sur le déroulé et l’organisation des travaux…

Par pitié M. Grouard  mettez fin à l’anarchie qui sévit dans nos rues, ou du moins faites un effort quand à l’information des riverains et à la signalisation pour les piétons et automobilistes.

Si votre objectif est de faire fuir les consommateurs du centre ville, vous allez réussir. Pas sur que M Foussier et les commerçants du centre ville apprécient.

(Communiqué de Presse du 15 Juin 2010)

Read Full Post »

Older Posts »