Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Municipales 2008’ Category

Le Président de l’Assemblée Nationale (Accoyer) a marqué sa volonté d’appliquer le règlement intérieur. Il s’agit tout particulièrement de l’article 162 qui prévoit une sanction financière en cas d’absentéisme.

Il prévoit une retenue d’un tiers de l’indemnité de fonction pour les députés qui ont pris part à moins des deux tiers des scrutins publics pendant une session. L’article ajoute que «si le même député a pris part à moins de la moitié des scrutins publics, cette retenue est doublée».

L’assiduité de notre député-maire n’étant pas un de ses atouts.

Rappel (source Wikipédia)

Il a été classé par le journal L’Express du 28/9/2006 comme l’un des députés les moins actifs de l’Assemblée Nationale de 2004 à mai 2006 avec seulement un rapport qui plus est sur le projet de loi relatif à la protection de l’environnement en Antarctique.

Le pouvoir d’achat du député-maire d’Orléans risque donc d’être très largement réduit.

Read Full Post »

Exceptionnellement le CM aura lieu un jeudi dès 18h. (Rappel: les CM sont ouverts au publics)

Vous pouvez déjà consulter le compte rendu du conseil municipal du 30 mai.

En 2008 les prochains conseils municipaux d’Orléans auront lieu les:

jeudi 19 juin
jeudi 10 juillet
vendredi 26 septembre
vendredi 24 octobre
vendredi 28 novembre
vendredi 19 décembre

Read Full Post »

Pour avancer, il faut comprendre. Loin de moi l’idée d’avoir l’analyse exacte de cette défaite, par cet article je souhaite juste partager une première réflexion et lancer un échange sur ce sujet.

Quelles sont les raisons possibles d’une défaite ?

Il peut s’agir du contexte nationale sur lequel nous n’avons aucune prise, l’équipe proposée, le tête de liste désignée, le programme rédigée, la campagne mise en place, la sociologie du territoire, le bilan du sortant. Dans chacune de ces raisons, il y a un volet « perception ». Ce que l’on perçoit comme… (le bilan, le programme…) qui n’est pas forcement la stricte réalité.

Concernant Orléans, on peut dire que le contexte national était favorable à la gauche. Cela s’est également traduit dans le Loiret.

L’équipe ou la liste municipale « Orléans gagnant pour tous » a été saluée comme renouvelée mais manquant d’expériences. Un paradoxe, il faut renouveler mais il faut de l’expérience aux responsabilités municipales… La perception du manque d’expériences a sans doute joué, il a été difficile de montrer les grandes capacités de cette équipe.

Le tête de liste est décrié en cette période de post-défaite. Il faut commencer par rappeler qu’il a été le seul candidat en interne du PS. Il a su rassembler les partis de la gauche en prenant en compte son échec de 2001, mais il a su également rassembler des forces vives d’Orléans dit « société civile ». Certains pensent que si l’on avait mis tel ou tel autre personne on aurait peut être gagné. Je ne suis pas voyant, mais je pense qu’ils se trompent. Jean-Pierre SUEUR a un capital sympathie impressionnant auprès des orléanais, véritablement reconnu pour ses qualités de bosseur, d’homme de lettres et de projets. Il y a pu avoir un vote « anti-sueur »mais qui a du jouer à la marge, sachant qu’il y a eu également un vote « Sueur » détaché des partis et des clivages,  lors de ce scrutin.

Le projet était novateur, créatif tout en restant réaliste. Ce projet avait à la fois l’ambition du long terme et la prise en compte du quotidien et de vraies propositions pour l’ensemble de la ville. En comparant, il n’y avait pas photo, comme on dit. Mais les Orléanais ont-il choisi sur programme ? J’en doute.

La campagne quant à elle, a été dynamique et très présente dans les quartiers. Il nous a manqué de « toucher » le centre ville (également par nos propositions). Après un temps de consultation, concertation important, de nombreuses réunions thématiques et par secteurs géographiques ont été organisées. Une véritable campagne de terrain.

Sur la sociologie de la ville, je ne m’attarderai pas. Il y a eu un vrai renouvellement de la population. Le GPV a la Source avec les nombreuses destructions sans reconstructions, les grands ensembles immobiliers… sont des éléments à prendre en considération.

Le bilan, l’absence de bilan, ou la perception d’un bilan. La rénovation du centre ancien et les fêtes de Loire ont marqué les orléanais. Le Maire du centre ville n’a pas ce titre pour rien. Et pourtant sorti de ces 2 éléments, il y a tant dire. Politique sécuritaire, aucune volonté pour les quartiers, mélange du culturel et de l’évènementiel, vision sportive limitée, peu d’ambition pour l’implantation d’entreprises ou de laboratoires de recherches…

Alors comment analyser le vote au vu de ces éléments. La différence était d’un millier de voix, et donc 501 voix à faire basculer. Sans tomber dans une étude statisticienne des résultats. Il faut en tirer quelques réflexions.

Tout d’abord le vote d’extrême gauche ne s’est pas vraiment reporté si l’on analyse les bureaux où la LCR et LO font leurs meilleurs scores. Ensuite à St Marceau, il est étonnant si l’on compare les résultats des élections municipales et cantonales, de constater une différence de voix entre Michel BRARD et la liste au municipale dont il était en troisième position. Quelques centaines de voix. Enfin, il ne faut pas oublier que les quartiers de La Source et de l’Argonne ont largement voté pour la gauche mais avec des taux de participation qui sont restés assez bas face à ceux du Centre Ville malgré un réel sursaut entre les 2 tours.

Il faut rappeler que l’on attendait une défaite de la gauche dès le premier tour à Orléans. Le sursaut du second tour n’a certes pas été suffisant mais a montré que la campagne, le projet, l’équipe avait su toucher presque la moitié des électeurs (48,6%) . Il faut également souligner que les gagnants représentent 30,73% des inscrits (et donc de la population) tandis que les autres en regroupent 29,10% (source JPM) .

Il faut comprendre nos erreurs et avancer, préparer l’avenir tout en restant vigilant.

Read Full Post »

Les lendemains de défaites sont bien difficiles.

Chercher le pourquoi du comment envahit nos têtes … On entend ici ou là de nombreuses analyses plus ou moins pertinente (souvent moins) pour comprendre cette défaite. Je ne suis pas persuadé que cette défaite se résume à un seul facteur.

Une défaite et même une victoire peuvent être dues à de nombreux facteurs tel que le projet proposé,  une campagne dynamique, une équipe, la sociologie de la ville, un contexte particulier et pour des sortants  un bilan.  Il faut comprendre un échec pour pouvoir avancer, mais il est encore un peu tôt pour cela…

Il faut surtout réfléchir à l’après. Comment reconstruire ? Comment continuer cette dynamique de campagne si particulière ? Il nous faut mobiliser notre équipe, continuer un travail auprès des jeunes des quartiers qui se sont massivement mobiliésés entre les 2 tours, être une opposition crédible et constructive tout en restant extrèmement vigilant face à cette droite dure . Se construire pour reconstruire.

Read Full Post »

Merci aux 48,6% d’Orléans qui ont voté pour l’équipe d’Orléans gagnant pour tous,

Merci à cette équipe,

Merci aux militants, sympathisants, jeunes de tous les quartiers qui se sont mobilisés fortement durant cette aventure,

Merci à tous ceux qui ont cru en nous

Ce n’est pas une fin mais le commencement de quelque chose …

Read Full Post »

En attente…

Résultats des élections municipales à Orléans (second tour)

Read Full Post »

2h56
Il est tard, je suis fatigué, mais je dois rester éveillé. J’ai vais donc écrire… La campagne est étonnante. L’équipe à laquelle j’ai la chance d’appartenir est impressionnante. Une connivence particulière, un respect mutuel, une convivialité à tout épreuve… 55 noms qui sont autant de personnalité différente, de parcours, d’expériences, et pourtant se retrouvent sur des valeurs, des propositions, un projet pour Orléans. Une équipe au sens premier du terme. Parfois, l’ambiance rappelle les colo de vacances; bon enfant, agréable et qui forge des souvenirs indélébiles. On se voit, on se croise le matin sur les marchés, le midi pour les boitages, l’aprè-midi pour les portes à portes, et le soir lors des réunions ou cafés débats…
J’ai découvert 54 personnes (moi je me connaissais déjà un peu) formidables et attachantes. La campagne n’est jamais simple mais même avec la fatigue et le stress qui monte peu à peu,  la générosité des membres de cette équipe ne s’ébranle pas…
Ce soir, près de 400 personnes ont fait le déplacement à la Source pour la dernière réunion de campagne. Un moment intense.
J’ai tout particulièrement apprécié un moment improvisé. A l’appel de la liste, les membres se sont tous levés un à un, puis se sont donnés la main et ont fait une chaine dans toute la salle. Certains trouveront cela un peu cucul, mais pour ma part j’ai été étonné par cette spontanéité. Un intervenant a même parlé d’une chaine de vote qui verra sa concrétisation dimanche. Je crois en ce mouvement. Je crois en la victoire de la gauche à Orléans dimanche…
« … Je ne me souviens que d’un mur immense
Mais nous étions ensemble
Ensemble, nous l’avons franchi…
« 

Read Full Post »

Older Posts »