Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2008

Hommage à Freddie Hubbard

Vodpod videos no longer available.

more about "Hommage à Freddie Hubbard", posted with vodpod

Read Full Post »

Pause…

Les congés, les fêtes, la fatigue…une petite pause (quelques jours) s’impose !

Très prochainement, un article sur les finances de la ville, l’actu de la rue des Carmes, quelques photos d’actualité et bien d’autres sujets sur Orléans et la vie politique…

Read Full Post »

Read Full Post »

Ordre du jour du prochain Conseil Municipal

Sujets importants:

Budget Prévisionnel 2009, Charte de la participation citoyenne, Rapport de la Chambre régional des comptes sur l’Entente Orléanaise 45 , les augmentations des différents tarifs de la ville…

Venez nombreux, Vendredi 19/12 dès 18h.

Read Full Post »

500e article sur ce blog…

et voilà depuis mai 2007, 500 articles , 2448 commentaires, et prêt de 194 000 visites…

Merci à tous !

A très bientôt pour la suite…

Read Full Post »

à lire sur le Blog PS de La Source

Monsieur le Maire,

Dans votre programme électoral de mars 2008 sous la rubrique « Orléans plus solidaire » vous affirmiez : « Les régies de quartier continueront de bénéficier de notre soutien ainsi que de celui de l’OPAC d’Orléans ».

La régie de quartier de La Source REPERES a maintenant besoin du soutien de la mairie d’Orléans.

Ses difficultés financières, aggravées par le contexte particulier du Grand Projet de Ville la mettent dans une situation désespérée si vous n’agissez pas rapidement pour lui permettre de vivre.

Vous ne pouvez pas ignorer le rôle essentiel que joue depuis des années cette régie au sein du quartier de La Source.

Vous n’ignorez pas non plus que l’essentiel des contrats qui contribuent à son activité est conclu avec les organismes HLM (OPAC d’Orléans et SA Pierres et Lumières) et les collectivités locales au premier rang desquelles la municipalité d’Orléans.

Or, les aménagements réalisés dans le cadre du G.P.V (destruction d’immeubles, reconstructions en cours, résidentialisation) ont privé depuis plusieurs années la régie REPERES d’une partie de ses activités d’entretien, sans une compensation suffisante en terme de maintien voire d’évolution et d’élargissement vers d’autres secteurs d’activités en appliquant la charte nationale et les clauses d’insertion comme le prévoit la loi SRU.

« Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage ! »

D’autres arguments semblent vouloir définitivement condamner la régie de quartier REPERES. Ils ont été avancés, dans la presse locale ou à la tribune du Conseil municipal par plusieurs de vos colistiers. Ils suggèrent une mauvaise gestion de la régie, une piètre qualité de ses prestations ou les difficultés de gestion des relations sociales.

Il est notable de constater que cette mise en cause de la qualité des prestations de la régie est d’apparition récente. Qu’il est tout aussi remarquable qu’elle a toujours été plutôt appréciée de ses commanditaires, dans la limite bien évidemment des moyens dont elle dispose. Les fréquentes visites y compris de délégations étrangères pour apprécier l’expérience de la régie de quartier REPERES sont pourtant autant d’exemples de l’intérêt qu’il convient de porter à son action.

Quant aux  difficultés supposées de la gestion de ses personnels, la gestion de la régie de quartier est saine à tous les niveaux et est reconnue par le Commissaire aux Comptes et par toutes les Assemblées Générales de l’Association. A défaut de situations précises, ce genre d’accusations est très grave de la part d’un des partenaires principaux de la régie de quartier dont deux élus siègent au Conseil d’Administration depuis sa création jusqu’à aujourd’hui.

C’est l’absence d’un volume d’activité suffisant qui a obligé les dirigeants de la Régie de Quartier à entreprendre sa  restructuration et mettre en place un nouveau plan   pour 2008/2009.

Elle a  déjà du se séparer de 20  salariés depuis 2005 et est obligée aujourd’hui de réduire à nouveau son effectif  de 5 postes qui touchent la structure permanente.

Aujourd’hui, c’est l’existence même de la régie REPERES qui est en cause.

Ses 63 salariés sont menacés.

Dans le contexte économique ambiant et particulièrement celui de La Source, il s’agirait d’une véritable catastrophe qui fragiliserait encore un quartier dont vous ne pouvez méconnaître la montée des tensions qui l’animent à nouveau.

La remise à l’équilibre de la régie nécessite un effort financier de ses principaux partenaires estimé à 75.000 €. La ville d’Orléans est sollicitée pour 30.000 €. Son accord est la clé de voûte de la participation des autres contributeurs (Etat, Région, Département) pour 45.000€. Ces sommes seront comme vous le savez de surcroît immédiatement réinjectées dans l’économie locale.

Nous ne voulons pas croire qu’il puisse y avoir une volonté délibérée de votre municipalité de détruire la régie de quartier REPERES, afin de lui substituer une hypothétique structure créée de toutes pièces et qui, de surcroît, coûterait bien plus cher. A moins qu’il ne s’agisse, si l’on en croit la politique menée à l’encontre de plusieurs associations du quartier, d’une action toute à fait volontaire pour se débarrasser de militants associatifs qui ne partagent pas toutes vos convictions politiques !

Cette action de désagrégation du tissu associatif local, si vous ne la démentez pas par vos actes, serait évidemment en totale contradiction avec le Loi d’orientation 2009 que vous avez vous-même voté au Parlement, visant à renforcer le tissu associatif local. Mais peut-être que la « vérité » du discours parisien, n’a pas sa place dans notre quartier excentré.

« Les régies de quartier continueront de bénéficier de notre soutien ».

Monsieur le Maire, nous vous demandons instamment de tenir votre promesse électorale.

Orléans , le 08 décembre 2008

Pour la section du Parti Socialiste d’Orléans La Source

Maxime YEHOUESSI, secrétaire de section.

Read Full Post »

Refuser le statu quo

La rue des Carmes a un grand besoin d’être rénovée. Elle a été trop souvent oubliée. Ce quartier doit être repensé globalement en s’inscrivant non pas, comme une entrée de ville, mais bien comme un quartier à part entière, avec ses commerces, ses logements, son dynamisme…

Refuser l’alignement

L’alignement proposé est justifié par la volonté de conserver une voie pour les voitures. Le choix ambitieux est de rendre aux piétons et aux vélos cette rue. La rue serait partagée avec le Tram.

L’alignement est également une erreur architecturale. En effet, l’étude architecturale a identifié:

5 façades XV- XVIe siècle

7 façades XVIIe siècle

5 façades XVIIIe siècle

Ces façades sont des exemples de façades en pans de bois, en pierre de taille et moellons.

Ce patrimoine architectural « remarquable » (selon l’architecte des bâtiment de France) est menacé par ce projet d’alignement.

Proposer un projet alternatif

Le projet proposé est de refuser l’alignement et de ne choisir qu’une seule voie de Tram dans cette rue, et également de requalifier l’ensemble de la rue. Ne pas ajouter une voie de circulation automobile et ne laisser qu’une voie pour le Tram permet d’une part de réduire les vibrations pour les riverains, mais aussi et surtout de développer le commerce avec des trottoirs de 4 m.

Un projet ancien et actuel

(Photos à venir)

Read Full Post »

Older Posts »