Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘actualité’ Category

Les socialistes d’Orléans s’interrogent sur l’installation ou le changement de panneaux publicitaires.

Alors que la municipalité évoque le développement durable à grand renforts de communication, et alors que les Fêtes de Loire ont obligé à pomper l’eau de la Loire pour remplir le canal asséché, les orléanais voient apparaître des panneaux dits « numériques », notamment en centre-ville.

Chaque panneau correspondrait à la consommation énergétique de 3 familles (soit 12 personnes) sur 1 an. (selon l’association NegaWatt)

Nous demandons de ce fait, qu’un bilan carbone soit réalisé sur le coût énergétique de la publicité, qu’elle soit numérique, par affichage classique ou tout autre système innovant. Si la publicité reste une source de financements pour le mobilier urbain, limiter son impact sur l’environnement doit être une condition prioritaire et incontournable.

Nous demandons donc à la ville et à la Métropole de suspendre, dès aujourd’hui, le déploiement de ce type de panneau, en attendant les résultats de cette étude carbone, ainsi que l’extinction de ces panneaux numériques la nuit lorsque les lieux où ils sont installés ne sont pas ou peu fréquentés.

Orléans doit pouvoir s’appliquer la recherche permanente de sobriété énergétique dans chacune de ses actions.

Read Full Post »

( Article de La République de Centre : 11/10/2019) 

Les militants socialistes du Loiret ont, par un vote jeudi 10 octobre, désigné leur chef de file pour les municipales 2020 dans plusieurs communes, comme Fleury-les-Aubrais. A Orléans, c’est le chef de file du PS, Baptiste Chapuis, qui montera au front. 

Il a été désigné « premier socialiste ». Et donc celui qui, dans la bataille des municipales 2020, portera les couleurs du Parti socialiste orléanais, ses ambitions, ses projets. 

Par un vote jeudi 10 octobre, les militants du PS d’Orléans ont officiellement désigné Baptiste Chapuis chef de file de la formation pour les prochaines élections municipales 2020, dans la cité johannique.

Dans une volonté de continuer à « travailler » pour « fédérer les énergies, pour renouer avec l’audace et pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain, en dépassant les seules ambitions individuelles stériles ».

Sans faux semblant, notre ville doit assumer son rôle de capitale régionale, écologiquement responsable et socialement innovante, où chacun peut trouver sa place, dans un esprit républicain attaché à la laïcité.

Baptiste Chapuis@BaptisteChapuis

Une grande fierté d’avoir été désigné ce soir par les http://militant.es  socialistes pour faire gagner la gauche à

View image on Twitter

Alors que les municipales débuteront en mars 2020, les ambitions politiques se dévoilent à Orléans, dans un climat en partie troublé par la récente fronde des élus de la majorité municipale, opposés au maire Olivier Carré.

Read Full Post »

Un certain nombre d’irrégularités ont été pointées concernant les notes de frais d’Olivier Carré lors de ses déplacements, le procureur a donc décidé de d’ouvrir une enquête préliminaire. Les remboursements des nuitées parisiennes entre 300 et 600 euros scandalisent de nombreux orléanais.

Il semble que la délibération votée à la hâte pour couvrir ces dépenses en 2016 serait légal. Néanmoins la question se pose non sur un terrain administratif ou juridique mais bien sur un terrain éthique et moral, et surtout d’honnêteté vis à vis des citoyens d’Orléans. L’argent public ne doit jamais servir les intérêts ou le train de vie personnels des élus, même couvert par une délibération. Ces nombreuses dépenses d’Olivier Carré ne doivent en aucun cas, être supporter par les impôts des orléanais.

C’est pour cela, que nous demandons officiellement à Olivier CARRE de rembourser les orléanais et de s’excuser d’avoir eu recours à de l’argent public pour ce type de dépenses somptuaires. Nous demandons ainsi que le barème voté en Conseil Municipal en juin 2019 puisse s’appliquer sur les dépenses entre 2016 et 2019. L’ardoise payée par nos impôts, ne peut s’effacer d’un trait de plume. Nous souhaitons qu’une commission puisse rapidement statuer sur le montant et le périmètre de ce remboursement.

 

Pour les socialistes d’Orléans, Baptiste CHAPUIS

Read Full Post »

Suite aux révélations du Canard Enchaîné, Olivier CARRE doit des explications aux orléanais.

Le Canard enchaîné révèle dans son édition du mercredi 12 juin, l’utilisation d’argent public pour financer des nuits d’hôtels de luxe à Paris, à Cannes, des voyages à Las Vegas ou encore en Chine de la part du Maire d’Orléans.

Est-ce aux Orléanais de payer les sorties d’Olivier Carré avec ses proches dans les Palaces parisiens à moins d’une heure d’Orléans, ou encore de payer les hôtels de luxe à Las Vegas ?

La vie privée d’Olivier Carré ne concerne ni n’intéresse les Orléanais, l’argent public oui. La question de son utilisation par le Maire ou par des proches du maire, est clairement posée dans ces révélations du Canard Enchaîné. Les orléanais méritent des réponses précises sur ces événements. Si un détournement de fonds publics est avéré à des fins personnelles, Olivier Carré devra l’assumer.

Après avoir augmenté son indemnité d’élu de 300% en 2017, ces nouvelles révélations interrogent à nouveau sur la bonne utilisation de nos impôts locaux.

L’argent public ne doit jamais servir les intérêts personnels des élus.

C’est une question d’honnêteté et de morale !

 Michèle BARDOT et Baptiste CHAPUIS pour les socialistes d’Orléans 

Read Full Post »

Image associée

Journée mondiale de l’environnement (5 juin) : Pour devenir une ville pro-climat, Orléans doit devenir réellement durable.

 Une ville durable, c’est une ville qui place « l’humain au cœur de l’urbain. »

Une ville durable, c’est celle qui ne choisit pas entre ambition sociale, développement économique et action pour le climat convaincue que la richesse de demain ne se bâtira plus au détriment de notre qualité de vie.

Une ville durable ne peut pas laisser à la génération qui vient un territoire de vie encore plus dégradé que celui dans lequel nous vivons actuellement.

Une ville durable sait utiliser le numérique non comme un gadget mais comme un outil au service d’un intérêt vraiment général

Cela passe notamment par

  • Faire d’Orléans, un territoire Zéro Carbone
  • La végétalisation des espaces publics, des toitures et des façades afin de faire baisser les températures
  •  Repenser tous les modes de déplacement en laissant une plus grande place à la pratique du vélo, dans un réseau cohérent
  • La sensibilisation des enfants dans les écoles mais aussi de l’ensembles des orléanais.es aux produits bios et à l’économie circulaire.
  • La création d’une ferme pédagogique sur le site de l’Ile Charlemagne
  •  Repenser l’éclairage public  de manière plus économe
  • Un Grand plan de rénovation énergétique des bâtiments publics notamment des gymnases (isolation, éclairage, consommation d’eau…)
  • Intensifier le déploiement de dispositifs naturels de réduction des déchets

Jérôme BORNET, Baptiste CHAPUIS, Pour les socialistes d’Orléans 

Read Full Post »

Après les élections européennes, nous appelons à l’unité de la gauche.

Après le séisme électoral de 2017, la première élection du quinquennat a surpris les observateurs et acteurs politiques avec un sursaut de participation pour une élection européenne. Partout en Europe, des citoyennes et des citoyens se sont déplacés et ont rompu avec la tendance jusque-là irréversible de l’abstention.

Les Orléanais.es n’ont pas fait exception. La participation est meilleure qu’en 2014 et doit être saluée.

Désormais, les résultats nous engagent.

Pour la gauche, une lecture de ces résultats ne peut être balayée : la dispersion a empêché la victoire des idées humanistes, sociales et écologiques. Chacun dans son parti pourra se satisfaire de son propre résultat. Mais les vrais changements de politique n’interviendront que lorsqu’ensemble nous gagnerons.

Le temps de l’unité à gauche est arrivé.

Nous appelons l’ensemble des organisations politiques de gauche, de progressisme social et écologique, les citoyens et les citoyennes engagés, les jeunes qui se mobilisent pour le climat ou dans le tissu associatif, à se rassembler et construire une alternative à la droite orléanaise, qui s’assume ou qui avance masquée.

Beaucoup reste à construire à Orléans : pour améliorer les transports et libérer notre ville du tout voiture ; pour remettre la transparence, la déontologie et la participation citoyenne au cœur de l’action municipale ; pour augmenter le pouvoir d’achat des familles grâce à une meilleure tarification sociale ; pour faire respirer Orléans avec de nouveaux espaces verts et ainsi contribuer à la protection du climat…

 Jérôme BORNET, Michèle BARDOT-CARTERON, Baptiste CHAPUIS

Pour les socialistes d’Orléans 

Read Full Post »

 

Read Full Post »

Older Posts »