Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘actualité’ Category

8mars

Parce que le 8 mars ce n’est pas la « journée de la femme » mais bien la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nous défendons la place des orléanaises dans l’espace public.

L’égalité est un combat universel, nous pouvons dès aujourd’hui, agir concrètement et localement.

10 propositions concrètes des socialistes pour atteindre l’égalité réelle à Orléans

          Lutter contre le harcèlement et les violences faites aux femmes dans toute la ville :

1. Plan d’intervention et de sensibilisation dans les transports en commun, et dans la rue, qui s’adresse aux victimes, auteurs et témoins de situations. La mise en place de protocole d’alerte ;

2. Former les agentes et les agents de la ville (policiers et policières, personnel d’accueil, agent administratif, ATSEM…)

3. Développer et soutenir le dispositif d’accueil des femmes victimes de violence ;

– Lutter contre la reproduction des stéréotypes en milieu scolaire :

4. Proposer et soutenir des interventions en milieu scolaires par les acteurs associatifs pour lutter contre les stéréotypes de genre ;

5. Repenser le plan de rénovation des cours d’école afin de permettre à chacun et chacune de s’éveiller et partager l’espace.

– Faciliter l’accès au sport par les femmes :

6. Accompagner les clubs et associations dans la formations de tous leurs bénévoles et/ou salarié.e.s ; Ouvrir des créneaux des gymnases à tous et toutes pour une pratique plus conviviale, plus exclusivement réservé à la compétition.

7. Repenser la politique de subventionnement des clubs professionnels, pour revenir à un équilibre Femmes Hommes.

– Une collectivité exemplaire pour les agentes et les agents de la ville et métropole :

8. Identifier et Supprimer les écarts de rémunération qui existent en défaveur des agentes ;

9. Favoriser la parentalité de tous en portant notamment de 11 à 25 jours le congés parental du second parent (actuellement à 11 jours).

– Des femmes citoyennes et actrices :

10. Proposer une équipe exécutive paritaire à la ville qui portera des candidatures paritaires à la Métropole

Read Full Post »

Publié le 08/02/2019 à 19h33

Le Parti socialiste dévoile ses premières idées de campagne pour les élections municipales 2020 à Orléans

Les socialistes sont entrés en campagne. © Orléans AGENCE

Extension de la ligne A du tramway, transports gratuits pour les scolaires, zone zéro chômeur longue durée… Le parti socialiste orléanais a annoncé ses premiers thèmes de campagne pour les municipales de 2020.

Qui incarnera le programme des socialistes aux élections municipales de 2020 ? Le profil du chef de file n’est pas acté. Seule certitude : « Nous désignerons au dernier trimestre le premier des socialistes, celui qui sera le plus haut sur la liste, avance Baptiste Chapuis, secrétaire de la section d’Orléans. Mais cela ne signifie pas qu’il sera le candidat des socialistes aux municipales. »

Entre les mots de cette déclaration, un aveu : le Parti socialiste n’exclut pas une ouverture vers d’autres partis politiques.

En tout cas, il a déjà la tête aux échéances municipales puisqu’il a dévoilé, ce vendredi 8 février, ses premières idées soufflées par des Orléanais lors de différentes rencontres.

Les transports, la mobilité

Les transports, la mobilité constituent l’une des lignes directrices. L’attente est forte. « Nous voulons la gratuité des transports pour les scolaires. C’est une question d’équité puisque les déplacements assurés par le réseau Rémi, eux, ont été rendus gratuits par le conseil régional. Cela coûterait 3 millions d’euros par an« , estime Michèle Bardot, secrétaire de la section socialiste de La Source.

« Avec cette gratuité, les jeunes s’habitueraient à prendre les transports en commun », renchérit Baptiste Chapuis qui verrait bien, par ailleurs, une extension de la ligne A du tramway vers le quartier Blossières et Saran. « La bifurcation pourrait se faire à Coligny. » La création de 100 kilomètres de pistes cyclablespourrait également figurer sur la feuille de route socialiste.

Écologie

Du vert sur les idées du parti socialiste. Celui de l’écologie. « Nous voulons revégétaliser les espaces publics, les façades pour réduire la température pendant les fortes chaleurs », explique Baptiste Chapuis. « Pourquoi pas revoir, également, certains revêtements ». Par ailleurs, la construction de bâtiments basse consommation sera également une priorité.

Emploi

Les socialistes se mobiliseront pour l’emploi en intégrant sur tous les marchés publics des clauses sociales d’insertion, en privilégiant les petites entreprises locales. « La Métropole pourrait tenter de devenir une zone zéro chômeur de longue durée« , ambitionne Baptiste Chapuis.

Il portera, avec d’autres socialistes, ses idées sur les marchés dans les prochains jours. « Les Orléanais, même s’ils ne sont pas adhérents du PS, peuvent nous proposer des idées. On aura besoin de 55 noms sur la liste. » La campagne est lancée. Même sans chef de file officiellement désigné.

Read Full Post »

Qui sera sur la ligne de départ ? À un an des prochaines élections municipales, les ambitions s’aiguisent déjà à Orléans. À cette occasion, MagCentre propose un tour d’horizon des candidats au scrutin.  Nous poursuivons avec Baptiste Chapuis, secrétaire de la Fédération socialiste d’Orléans.

Où en est le Parti Socialiste dans sa mobilisation municipale ?

“Nous avons réalisé une tournée des quartiers et des associations. Nous allons continuer avec du porte à porte numérique et physique. Nous voulons rencontrer les Orléanais pour faire émerger des propositions : il y a de bonnes idées à prendre sur le terrain. Nous avons aussi lancé de premières idées : la gratuité des transports scolaires, des initiatives pour le pouvoir d’achat des ménages, le sport et l’attractivité économique. Le programme sera arrêté à l’automne mais il reflétera véritablement les besoins des Orléanais.”

“Il y a aujourd’hui pléthore de candidatures, où vous situez vous dans cette foire pré-électorale ?

“Nous appelons au rassemblement le plus large, nous rencontrons les autres mouvements politiques, des associations, les candidats éventuels comme Michel Ricoud pour le PC, Jean-Philippe Grand pour les Verts ou Philippe Rabier pour Citlab. Le PS veut jouer collectif. Jamais il ne s’est présenté seul à une municipale à Orléans. Cela dit attention il y a beaucoup d’intox, de bluff chez certains candidats qui veulent faire monter les enchères pour mieux s’affirmer et mieux marchander.  Nous ne sommes pas dans cette logique. Mais il y a évidemment de nombreux points de convergences avec d’autres initiatives locales. Ce sont les idées et le programme qui doivent primer, pas la tête d’affiche.”

 

N’y va-t-il pas une bataille d’égos entre candidats potentiels ?

“Peut-être. Mais si ma candidature est un frein au rassemblement je la retirerai. Je ne serai pas un obstacle. Je préfère être en position 2, 4 ou 6 si cela peut faire avancer l’unité et le rassemblement. Dans tous les cas je serai un point de ralliement et de convergence.”

La gauche a-t-elle ses chances à Orléans ?

“Évidemment ! Olivier Carré est usé. C’est la fin d’un cycle de 20 ans durant lequel de mauvaises habitudes ont été prises. Il y a un essoufflement évident. Nous ferons campagne pour plus de transparence et de déontologie, pour abandonner certaines pratiques opaques. Qu’a-t-on à cacher à la mairie ? Avec la crise des gilets jaunes nous avons un devoir d’exemplarité encore plus fort qu’avant !”

Propos recueillis par J.-J.T.

Read Full Post »

Quelques jours après l’annonce du transfert des « Panthères de Fleury » (Fleury Handball Loiret) sous pavillon métropolitain, le soutien financier historique du club se retire à la fin de la saison (Jp Gonthier). Avec le départ de cet acteur économique majeur, c’est un engagement sans faille pour le sport féminin mais aussi 40% des apports financiers du club qui vont disparaître.
Suite au transfert du club, les amateurs de sports s’attendaient à une valorisation, une nouvelle étape, une réelle ambition, mais non il ne s’agit au final que d’un simple montage financier sans réelle volonté de développement, un simple désengagement de la ville de Fleury au profit de la métropole. Le projet et la mobilisation des élu.es ne sont pas à la hauteur de l’équipe la plus titrée de la métropole. La situation se répète à nouveau aujourd’hui avec le Saran Loiret Handball et l’un de ses principaux sponsors. (LSDH)
A travers ces situations, les socialistes d’Orléans s’interrogent sur la stratégie sportive de la ville d’Orléans portée notamment par son adjoint ainsi que sa traduction métropolitaine aujourd’hui et pour demain.
Les quelques exemples récents :
Orléans Loiret Basket vient de perdre une nouvelle fois une affaire emblématique aux prud’hommes conséquence du caprice d’un élu. Après la procédure concernant l’ancien entraîneur, c’est maintenant plus de 300 000 euros gaspillés dans des procédures qui aurait pu être évitées.
– L’USO, qui malgré une bonne santé sportive que l’on salue, est menacée par des affaires économiques et judiciaires qui ne permet pas de créer un contexte de sérénité nécessaire à son bon développement. et cela sans évoquer l’absence de vision à long terme concernant les infrastructures.
Le CFA du Sport dont le montage financier autour d’un important projet immobilier est flou et dont la stratégie ne semble pas anticiper l’impact des évolutions législatives récentes.
L’absence de transparence et de stratégie à long terme, les dérives de certains élus, ne permettent pas de construire durablement des clubs de haut niveau. Clubs participants à la mise en place d’un écosystème favorable pour l’ensemble des acteurs associatifs, grâce à des infrastructures adaptées et diversifiées mais aussi un système de formation et d’accompagnement des plus jeunes, de qualité. Le partenariat et la confiance avec les acteurs économiques locaux sont essentiels pour la réussite de ces projets sportifs.
Pour les socialistes, le sport est un vecteur d’insertion, d’émancipation, de mixité, le haut niveau et les élus ne devraient jamais oublier ces objectifs. Le haut niveau devant toujours être au service du plus grand nombre. Le haut niveau ne devant jamais être au service de quelques-uns, toujours les mêmes. Force est de constater que depuis 5 ans ce n’est pas le cas.
Marc HUBERT ancien Président Orléans Basket
Baptiste CHAPUIS secrétaire Parti Socialiste d’Orléans

Read Full Post »

Read Full Post »

CASUFFIT (1)

Read Full Post »

Article La Rep

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »