Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Elections Législatives’ Category

Lors de ma petite balade quotidienne sur le net que ne fut pas ma stupeur en découvrant sur un site extérieur à la vie locale, la promotion du blog de romain. Un article étonnant et surprenant sur un site à la renommée nationale. L’article « Orléans : blogs de gauche vus par un jeune UMP » de Gilles Klein reprend les grandes lignes de l’article de Romain sur les blogs de gauche d’Orléans.

Fansolo lui a déjà répondu longuement, mais je tenais à saluer la reconnaissance de son blog par un journaliste. 

Encore un sujet pour la république des Blogs de Vendredi 16/11 à 20h30 au café Autour de la Terre.

Read Full Post »

michel sapin démissionORLÉANS (Reuters) – Michel Sapin (PS), député de l’Indre depuis 2007, président de la Région Centre depuis 2004 et conseiller municipal d’Argenton-sur-Creuse depuis 2001, a annoncé sa démission de conseiller régional, provocant ainsi la vacance de la présidence.

« En agissant ainsi, j’ai fait le choix du coeur, celui de mes racines familiales et politiques. Je travaillerai désormais pour ma circonscription de l’Indre et ma ville d’Argenton-sur-Creuse », a déclaré Michel Sapin, ancien ministre des Finances en 1992 et de la Fonction publique en 2000.

« Il y a un choix à faire qui est imposé par la loi, qui pour moi est un choix difficile, je dirais même douloureux. J’ai laissé parlé mon coeur, et mon coeur c’était de rester élu d’une commune de ce département de l’Indre que j’aime, et de la ville d’Argenton-sur-Creuse », a-t-il expliqué sur France-Info.

« Il y a de quoi hésiter entre un poste qui est un poste où on peut agir, où on peut prendre des décisions, où on a une capacité d’action sur un territoire large qui est la région centre, et puis un poste qui est plus concret, plus directement en lien avec les habitants », a-t-il admis. AP

Si l’impossibilité de cumuler ces différents mandats lui est imposée par le code électoral, le choix de ce proche de Ségolène Royal surprend localement. Certains cadres locaux du parti socialiste expliquent ce revirement par sa possible candidature à la mairie de Châteauroux, la préfecture de l’Indre, en mars 2008. (la rumeur a été démentie officiellement)

L’élection du nouveau président devrait avoir lieu le 7 septembre à l’occasion d’une session plénière extraordinaire. Le candidat socialiste François Bonneau, conseiller municipal de Montargis (Loiret) et président du groupe socialiste à la Région, semble le mieux placé. Dans l’immédiat, c’est Jean Germain, maire de Tours (Indre-et-Loire) et premier vice-président qui assure l’intérim.

Read Full Post »

 Les élus locaux

Au Conseil Régional

Indemnités de base (brut/mois) : de 1.477,24 € (-1 million d’habitants) à 2.585,17 € (+3 millions d’habitants).

Indemnité mensuelle de Président de conseil général : 5.354,99 €

Indemnité mensuelle de Vice-président de conseil général : de 2.068,13 € (-250.000 habitants) à 3.619.23 € (+1,25 million d’habitants).

Indemnité mensuelle de membre de la commission permanente : de 1.624.96 € (-1 million d’habitants) à 3.619.23 € (+3 millions d’habitants).

Durée du mandat : 6 ans

Read Full Post »

J’entame ici une série d’articles sur les indemnistés et autres avantages de nos élus locaux et nationaux (conseiller municipal,  général, régional, communautaire, maire, président, député, sénateur…) Certains pourront ainsi faire le calcul des indemnités de certains élus aux multiples casquettes sachant qu’il existe un plafond. En effet ils ne peuvent pas recevoir plus de 8.036 € brut par mois.  

Les élus locaux:

Au Conseil Général (département): Combien gagne un Conseiller Général ?

Indemnités de base (brut/mois) : de 1.477,24 € (-250.000 habitants) à 2.585,17 € (+1,25 million d’habitants).

Indemnité mensuelle de Président de conseil général : 5.354,99 €

Indemnité mensuelle de Vice-président de conseil général : de 2.068,13 € (-250.000 habitants) à 3.619.23 € (+1,25 million d’habitants).

Indemnité mensuelle de membre de la commission permanente : de 1.624.96 € (-250.000 habitants) à 3.619.23 € (+1,25 million d’habitants).

Durée du mandat : 6 ans

Read Full Post »

Un seul électeur s’est rendu aux urnes, le 10 juin dernier pour le premier tour des élections législatives dans la commune de Chémery-lès-Faulquemont qui compte 133 habitants (Moselle). Le résultat d’un appel, efficace, à boycotter les élections lancé par le maire pour protester contre l’implantation d’éoliennes sur une coline surplombant la commune…

Read Full Post »

Second tour des élections législatives: Résultats 2007:

(en nombre de sièges sur 577)

PS et apparentés  205

Vert  4

PCF et apparentés  18

Modem  4

Nouveau Centre  22

UMP et apparentés  324  (dont 2 MPF en vendée)

Les personnalités battues et gagnantes

Yves Cochet (Verts) est élu à Paris avec 57,17% des voix, contre l’UMP Nicole Guedj.

Christine Boutin (UMP) est réélue dans les Yvelines face au socialiste Didier Fischer.

Jean-Marie Cavada (MoDem) est battu dans le Val-de-Marne par Henri Plagnol (UMP), avec 45,77% des voix contre 54,23%.Martine Billard (Verts) est réélue dans la 1ère circonscription de Paris, face à Jean-François Legaret (UMP).

Marie-George Buffet (PCF) est réélue en Seine-Saint-Denis, avec 56% des suffrages exprimés.

Jean Lassalle (MoDem) emporte la seule triangulaire de ce second tour, avec 40,37% des voix contre Hervé Lucbéreilh (UMP, 33,65%) et Jean-Pierre Domecq (PS, 25,98%).

Arno Klarsfeld (UMP) est battu dans la huitième circonscription de Paris (partie du 12e arrondissement) par la socialiste Sandrine Mazetier. Il obtient 44,1% contre 55,9%. Cette circonscription, jugée emblématique de la situation politique à Paris, passe à gauche pour la première fois depuis 1958.

Julien Dray (PS) est réélu dans la 10e circonscription de l’Essonne avec environ 53% des voix.

Alain Carignon (UMP) a reconnu dimanche sa défaite dans l’Isère face à la candidate socialiste Geneviève Fioraso.

Dominique Strauss-Kahn
(PS) l’emporte avec 55,47% dans le Val-d’Oise contre la candidate UMP Sylvie Noachovitch.

Alain Juppé
(UMP), ministre de l’Environnement et du développement durable, est battu par Michèle Delaunay (PS) dans la 2e circonscription de la Gironde. Il l’avait pourtant nettement devancée au premier tour. Il n’obtient que 49,07% des voix. La défaite de Juppé, ancien Premier ministre de Jacques Chirac et numéro 2 du gouvernement, est un coup dur pour la majorité et le président Sarkozy. Le Premier ministre François Fillon avait annoncé que tout ministre candidat qui serait battu devrait démissionner.

Aurélie Filippetti (PS) est élue en Moselle face à l’UMP François Missoffe. Emile Zuccarelli (PRG) est battu en Haute-Corse par l’UMP Sauveur Gandolfi-Scheit.Jack Lang (PS) est réélu dans le Pas-de-Calais avec 54,7% des voix.

Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) est battu par le candidat socialiste Jean-Patrick Gille en Indre-et-Loire.

Michèle Alliot-Marie
(UMP) est élue dans les Pyrénées-Atlantiques.

François Hollande
(PS) est réélu en Corrèze avec 60,1%.

Delphine Batho
(PS), candidate à la succession de Ségolène Royal dans les Deux-Sèvres, est élue avec 57,42% des voix.

Arnaud Montebourg (PS) est réélu en Saône-et-Loire avec 50,5% des voix, contre 49,5% à son adversaire UMP, Arnaud Danjean.

Marine Le Pen (FN) est battue dans le Pas-de-Calais avec environ 42% des voix.

François Bayrou (Modem) est élu avec 61% des voix dans la 2ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques face à la socialiste Marie-Pierre Cabanne. (désistement du candidat UMP)

Laurent Fabius (PS) est réélu en Seine-Maritime.

Jean-Louis Bianco
(PS) est réélu député de la première circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, avec environ 52% des voix.

Jean-Louis Bruguière (UMP) est battu en Lot-et-Garonne.

Maxime Gremetz (PC dissident) est réélu dans la Somme.

Vincent Peillon (PS) est battu dans la Somme de 143 voix par l’UMP Jérôme Bignon.

Oscar Temaru (UPLD) est battu en Polynésie française.

Christine Taubira (PRG) est réélue en Guyane.

Jean Glavany (PS) est réélu dans les Hautes-Pyrénées.

Pierre Moscovici (PS) est élu dans le Doubs.

Jean-Pierre Chevènement (MRC) est sévèrement battu dans son fief historique du Territoire de Belfort, recueillant 45,52% des suffrages, et devancé de près de 9 points par le député sortant UMP Michel Zumkeller.

Paul Vergès (PCR) est battu à la Réunion.

Résultats en 2002:

PS 149

PC 21

UDF 29

UMP 359

Divers Droite 14

Read Full Post »

Loiret Orléans-sud 1ère circ:

Olivier Carré (UMP) 54.95%  Elu
Marie-Madeleine Mialot (PS) 45.05%

Loiret Orléans-ouest 2ème circ:

Serge Grouard (UMP) 54.65% Réélu
Christophe Chaillou (PS) 45.35%

Loiret Orléans-est 3ème circ:

Jean-Louis Bernard (UMP) 55.5% Réélu
Micheline Prahecq (PS) 44.5%

Loiret Montargis-Gien 4ème circ:

Jean-Pierre Door (UMP) 51.14% Réélu dès le premier tour.

Loiret Orléans-nord-Pithiviers 5ème circ:

Jean-Paul Charié (UMP) 58.91% Réélu
Carole Canette (PS) 41.09%

Un grand bravo aux candidats socialistes du Loiret qui ont progressé par rapport à 2002 de 4 à 5 points. Une bonne nouvelle également pour Orléans avec des scores très encourageants.

Un bravo tout particulier pour la campagne très dynamique de Micheline Prahecq dans la troisième circonscription…

Résultats du premier tour

Read Full Post »

Older Posts »