Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Orléans’ Category

Les commerces de proximité souffrent à Orléans. Après le Champion de La Bolière (La Source), c’est au Lidl de l’Argonne (place Mozart) de baisser le rideau.


Cette fermeture soudaine entraîne une grande inquiétude des habitants de l’Argonne : cette fermeture est-elle définitive ?

Ces habitants trouvaient sur place, dans ce magasin, des prix adaptés à leurs revenus.

Les commerçants du centre commercial sont également surpris et inquiets de cette fermeture si rapide.

Aucune information n’a été donnée, à ce jour aux habitants ou aux autres commerçants. Pourquoi ce silence ?


Micheline Prahecq, conseillère générale de l’Argonne, et Baptiste Chapuis, conseiller municipal, représentant de l’opposition au Conseil de quartier,


exigent qu’une information claire soit transmise aux habitants et aux commerçants du quartier sur le devenir de ce commerce de proximité ;

attendent une mobilisation forte de la municipalité pour le maintien d’un commerce de proximité indispensable à la survie du centre commercial de la place Mozart ;

Read Full Post »

Le groupe de l’opposition « Socialistes, Verts et Apparentés » s’interroge sur l’avenir de l’ancien cinéma « Artistic ». Son état s’aggrave peu à peu. Il est fortement souhaité une réhabilitation totale du site en cohérence avec le bâti existant. Cet espace est un lieu incontournable du centre ville d’Orléans.


La mairie doit pouvoir s’entendre avec le Conseil Général pour implanter un pôle étudiant. Le combat des ego entre le maire et le président du Conseil Général doit cesser sur ce sujet. Si l’on souhaite accueillir des étudiants, et que cette volonté ne reste pas un vœu pieux, cette possibilité ne doit pas être abandonnée trop vite.


Le choix repris récemment par E.Doligé d’implanter une grande Ecole, a été un des axes de notre campagne électorale. C’est un choix d’avenir et ambitieux, un choix que nous appelons de nos vœux et que nous soutiendrons avec force.


La majorité municipale doit faire preuve de volonté politique pour ne pas abandonner, comme à son habitude, cet espace à des promoteurs privés mais s’en saisir comme un véritable outil d’une politique urbaine cohérente en Centre Ville.


Baptiste CHAPUIS pour le Groupe d’opposition « Socialistes, Verts et Apparentés »

Read Full Post »

à lire sur le Blog PS de La Source

Monsieur le Maire,

Dans votre programme électoral de mars 2008 sous la rubrique « Orléans plus solidaire » vous affirmiez : « Les régies de quartier continueront de bénéficier de notre soutien ainsi que de celui de l’OPAC d’Orléans ».

La régie de quartier de La Source REPERES a maintenant besoin du soutien de la mairie d’Orléans.

Ses difficultés financières, aggravées par le contexte particulier du Grand Projet de Ville la mettent dans une situation désespérée si vous n’agissez pas rapidement pour lui permettre de vivre.

Vous ne pouvez pas ignorer le rôle essentiel que joue depuis des années cette régie au sein du quartier de La Source.

Vous n’ignorez pas non plus que l’essentiel des contrats qui contribuent à son activité est conclu avec les organismes HLM (OPAC d’Orléans et SA Pierres et Lumières) et les collectivités locales au premier rang desquelles la municipalité d’Orléans.

Or, les aménagements réalisés dans le cadre du G.P.V (destruction d’immeubles, reconstructions en cours, résidentialisation) ont privé depuis plusieurs années la régie REPERES d’une partie de ses activités d’entretien, sans une compensation suffisante en terme de maintien voire d’évolution et d’élargissement vers d’autres secteurs d’activités en appliquant la charte nationale et les clauses d’insertion comme le prévoit la loi SRU.

« Quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage ! »

D’autres arguments semblent vouloir définitivement condamner la régie de quartier REPERES. Ils ont été avancés, dans la presse locale ou à la tribune du Conseil municipal par plusieurs de vos colistiers. Ils suggèrent une mauvaise gestion de la régie, une piètre qualité de ses prestations ou les difficultés de gestion des relations sociales.

Il est notable de constater que cette mise en cause de la qualité des prestations de la régie est d’apparition récente. Qu’il est tout aussi remarquable qu’elle a toujours été plutôt appréciée de ses commanditaires, dans la limite bien évidemment des moyens dont elle dispose. Les fréquentes visites y compris de délégations étrangères pour apprécier l’expérience de la régie de quartier REPERES sont pourtant autant d’exemples de l’intérêt qu’il convient de porter à son action.

Quant aux  difficultés supposées de la gestion de ses personnels, la gestion de la régie de quartier est saine à tous les niveaux et est reconnue par le Commissaire aux Comptes et par toutes les Assemblées Générales de l’Association. A défaut de situations précises, ce genre d’accusations est très grave de la part d’un des partenaires principaux de la régie de quartier dont deux élus siègent au Conseil d’Administration depuis sa création jusqu’à aujourd’hui.

C’est l’absence d’un volume d’activité suffisant qui a obligé les dirigeants de la Régie de Quartier à entreprendre sa  restructuration et mettre en place un nouveau plan   pour 2008/2009.

Elle a  déjà du se séparer de 20  salariés depuis 2005 et est obligée aujourd’hui de réduire à nouveau son effectif  de 5 postes qui touchent la structure permanente.

Aujourd’hui, c’est l’existence même de la régie REPERES qui est en cause.

Ses 63 salariés sont menacés.

Dans le contexte économique ambiant et particulièrement celui de La Source, il s’agirait d’une véritable catastrophe qui fragiliserait encore un quartier dont vous ne pouvez méconnaître la montée des tensions qui l’animent à nouveau.

La remise à l’équilibre de la régie nécessite un effort financier de ses principaux partenaires estimé à 75.000 €. La ville d’Orléans est sollicitée pour 30.000 €. Son accord est la clé de voûte de la participation des autres contributeurs (Etat, Région, Département) pour 45.000€. Ces sommes seront comme vous le savez de surcroît immédiatement réinjectées dans l’économie locale.

Nous ne voulons pas croire qu’il puisse y avoir une volonté délibérée de votre municipalité de détruire la régie de quartier REPERES, afin de lui substituer une hypothétique structure créée de toutes pièces et qui, de surcroît, coûterait bien plus cher. A moins qu’il ne s’agisse, si l’on en croit la politique menée à l’encontre de plusieurs associations du quartier, d’une action toute à fait volontaire pour se débarrasser de militants associatifs qui ne partagent pas toutes vos convictions politiques !

Cette action de désagrégation du tissu associatif local, si vous ne la démentez pas par vos actes, serait évidemment en totale contradiction avec le Loi d’orientation 2009 que vous avez vous-même voté au Parlement, visant à renforcer le tissu associatif local. Mais peut-être que la « vérité » du discours parisien, n’a pas sa place dans notre quartier excentré.

« Les régies de quartier continueront de bénéficier de notre soutien ».

Monsieur le Maire, nous vous demandons instamment de tenir votre promesse électorale.

Orléans , le 08 décembre 2008

Pour la section du Parti Socialiste d’Orléans La Source

Maxime YEHOUESSI, secrétaire de section.

Read Full Post »

Orléans est une ville qui supporte difficilement la comparaison sur la qualité de son fonctionnement interne. La question de la commission finance en est un des révélateurs.

Les commissions municipales permettent de travailler sur les délibérations et les dossiers avant qu’ils ne soient présentés en Conseil Municipal. Il y a une commission Éducation,  une sur l’action sociale, une autre sur le sport et la vie associative et bien d’autres encores. Ces commissions se réunissent au moins une fois par mois.

La commission Finance quant à elle,  ne se réunit que 2 fois dans l’année. Une réunion sur le Compte Administratif une sur le Budget Prévisionnel… Un peu léger pour mener un suivi budgétaire  rigoureux des politiques municipales. Le reste du temps les délibérations financières sont uniquement validées par l’adjoint. Étonnant, quant on sait que dans toutes les autres collectivités territoriales, cette commission est souvent la plus active.

Après de très nombreuses demandes de ma part à M Martin (adj. Finance de la ville d’Orléans) ma requête a été entendue lors du dernier Conseil et même si l’usage ancien m’a été rappelé, il est prévu que cette commission puisse se réunir plus fréquemment…

Petit à petit…

Read Full Post »

Lors du dernier Conseil Municipal durant le débat sur les orientations budgétaires pour 2009, la création d’une taxe de séjours a été évoquée.  Il s’agit de la création d’une nouvelle recette pour la ville sans augmenter les impôts. (du moins ceux de la ville et non ceux de l’Agglo !) Cette taxe vise les touristes.

Le tarif forfaitaire ou non, varie de 0,20 EUR à 1,50 EUR par personne et par jour en fonction du confort et du standing du logement.  (Source Service Public)

Au vu de la dernière saison touristique peu dynamique, cette nouvelle taxe est-elle la bienvenue ?

Read Full Post »

Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique, s’est vu décerner le prix 2008 de la meilleure performance boursière à l’occasion des BFM Awards, qui saluent chaque année les entreprises les plus innovantes et les plus entrepreneuriales.

Il est important de signaler que l’entreprise sur Orléans a licencié plus de 350 personnes. Il s’agit en effet d’un performance…

Mais rassurez vous, selon la majorité municipale l’économie locale se porte très bien et ce malgré l’augmentation du chomage nationalement et localement…

Read Full Post »

Lors du Conseil Municipal dernier,  la fin du tramway en site propre intégral a été acté. Cela signifie qu’à de nombreux endroits du tracé, le tram sera englué dans la circulation automobile…

Encore une bonne idée mal appliquée…

RAPPEL: CLEO

Construire la Ligne Est Ouest (Wikipédia)

http://www.cleo.agglo-orleans.fr/

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »