Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Orléans Découverte’ Category

Orléans a sa statue, sa cathédrale, ses évènements et son photographe… Toutes les occasions sont bonnes pour croiser Jean-François: Fête de jeanne d’arc, concert, exposition, orléans jazz…

Je vous invite à visiter le dernier né de ses blogs http://orleansjazz.spaces.live.com/ pour (re)découvrir avec ses yeux ce festival passionnant …

Read Full Post »

Un rendez-vous à ne pas manquer !

– 11 juin : « Concert d’ouverture » No Jazz

– 12 au 14 juin : « Place au Jazz » : concerts gratuits dès 19h00 dans le quartier Bourgogne

Chaque soir de 19h00 à 1h00, Quartier Bourgogne
– 17 au 21 juin : « Le jardin du Festival » : concerts gratuits à 12h30 et 18h30 dans le jardin de l’Evêché

– 25 au 28 juin : concerts payants au Camp Santo avec au programme de ces 4 jours de festivités
* 25/06/2008 à 20h30 : soirée « Blues & Funk » avec Lucky Peterson Band et Keziah Jones
* 26/06/2008 à 20h30 : soirée « From Africa to Jazz » avec Toto, Bona, Lokua, Archie Shepp Quartet et Mina Agossi.
* 27/06/2008 à 20h30 : soirée « French Touch » avec Manu Katché « Playground » et Thomas Dutronc
* 28/06/2008 à 20h30: soirée « Absolute Master » avec Tigran Hamasyan trio et Herbie Hancock « The River of Possibilities Tour ».

+ d’infos

Read Full Post »

Information confirmée

Rachida DATI l’invité des fêtes de Jeanne d’Arc 2008 sera présente exceptionnellement le 8 mai dès 8h15 devant le monument de la victoire et durant toute la journée. La justification donnée serait qu’elle essayerait de combler l’absence du président en passant plus de temps à Orléans. (certains médisants disent même qu’elle préfère se balader à Orléans que de bosser sur Paris)

Read Full Post »

En 2007, c’était « LE » rendez vous salsa du mois … et voici 2008 et son lot « d’après midi latino » !!!

Dj OscarNight a donné le coup d’envoi dimanche 20 avril …
Réservez dès maintenant vos dimanches de 16 à 20h

18 Mai – place de la République

15 Juin – bord de Loire sur le grand ponton

6 juillet – parc Pasteur

3 Aout – bord de Loire sur le grand ponton

21 Septembre – bord de Loire sur le grand ponton.

Pour contacter Dj OscarNight cliquez sur : http://www.dj-oscar-night.com/oscar-night-contact.html

(visuel l’année dernière)

Read Full Post »

Les lendemains de défaites sont bien difficiles.

Chercher le pourquoi du comment envahit nos têtes … On entend ici ou là de nombreuses analyses plus ou moins pertinente (souvent moins) pour comprendre cette défaite. Je ne suis pas persuadé que cette défaite se résume à un seul facteur.

Une défaite et même une victoire peuvent être dues à de nombreux facteurs tel que le projet proposé,  une campagne dynamique, une équipe, la sociologie de la ville, un contexte particulier et pour des sortants  un bilan.  Il faut comprendre un échec pour pouvoir avancer, mais il est encore un peu tôt pour cela…

Il faut surtout réfléchir à l’après. Comment reconstruire ? Comment continuer cette dynamique de campagne si particulière ? Il nous faut mobiliser notre équipe, continuer un travail auprès des jeunes des quartiers qui se sont massivement mobiliésés entre les 2 tours, être une opposition crédible et constructive tout en restant extrèmement vigilant face à cette droite dure . Se construire pour reconstruire.

Read Full Post »

Samedi 2 Février 2008, Action Un Tramway nommé désir.

Nombreux à distribuer place du Martroi, un tract spécifique sur la deuxième ligne de Tram depuis le matin 10h, nous avons vu débarquer vers 15h30 quelques femmes et hommes en blanc venu discuter entre eux .

Ils discutent entre eux, nous distribuons et échangeons avec les orléanais. Rien de bien nouveau, un samedi classique de campagne.

Mais là une nouveauté, plusieurs voitures passent place du Martroi au son des klaxons et des cris de joie. Il s’agit d’un mariage, ils passent à nos côtés en nous saluant. 3 voitures passent, et puis plus rien… On regarde de l’autre côté de la place et on voit M.Montillot et M. Carre barrent le passage à la voiture de la mariée, ils se mettent devant pour lui interdire le passage… ils se sont pris pour des policiers municipaux.

Vous allez me dire, le passage est interdit aux voitures, ce sont des citoyens engagés…

Mais quelques minutes après, un 4×4 passe… les élus de l’UMP ne réagissent pas, étonnant non ?

Au fait, aux fenêtres des voitures il y avait des drapeaux marocains

Read Full Post »

La rumeur d’Orléans n’est pas un groupe de musique ou une énième campagne de communication coûteuse de la mairie mais un fait sociologique étonnant. Cette rumeur a été largement étudiée, elle a entre autre servi à comprendre la rumeur sur net…

La rumeur d’Orléans est le nom donné à une affaire à la fois judiciaire, médiatique et politique que retrace un ouvrage de commande, devenu célèbre .

La « rumeur d’Orléans » laissait entendre que les cabines d’essayage de plusieurs magasins de lingerie féminine d’Orléans, tenus par des juifs, étaient en fait des pièges pour les clientes, qui y aurait été endormies avec des seringues hypodermiques et enlevées pour être livrées à un réseau de prostitution(Cf. traite des Blanches) par les nombreux souterrains présents sous Orléans. Elle prit parfois un tour « canularesque » lorsqu’on prétendit que des clientes disparues étaient prises en charge par un sous-marin remontant la Loire. Cette version n’a été rapportée que par un seul témoin, mais recopiée dans presque toutes les études sur le sujet.

Aucun démenti, même officiel (signalant par exemple qu’aucune disparition suspecte n’a été répertoriée dans les environs par les services de police), n’a jamais réussi à mettre fin à la rumeur, les démentis alimentant la rumeur, qui a finalement cessé d’intéresser les médias, sans autre intervention que le temps et l’oubli.

Le rôle des médias dans la naissance et la diffusion de la « rumeur d’Orléans » est important : ainsi que le rapporte Edgar Morin, le « scénario » avait été publié un an auparavant dans un livre de poche (aux Presses de la cité), puis dans l’ouvrage d’un journaliste anglais (chez Albin Michel), puis enfin dans un magazine disparu depuis (Noir et blanc).

Tout bon orléanais dois avoir lu au moins une fois cet ouvrage… 😉

Enfin, la rumeur dite d’Orléans n’a pas circulé que dans cette ville. Ainsi que le retrace Pascal Froissart dans La rumeur. Histoire et fantasmes, elle a connu une très large diffusion : de 1959 à 1969, à Paris, Toulouse, Tours, Limoges, Douai, Rouen, Lille, Valenciennes ; en 1966 à Dinan et Laval ; en 1968 au Mans ; en 1969 à Orléans, Poitiers, Châtellerault, et Grenoble ; en 1970 à Amiens ; en 1971 à Strasbourg ; en 1974 à Chalon-sur-Saône ; en 1985 à Dijon et La Roche-sur-Yon ; en 1987, à Québec ; et en 1990, à Rome et à Montréal ; en 1992 en Corée… Aujourd’hui encore elle circule et ressurgit de temps à autre sur le Net, sous des versions toujours plus surprenantes

Le processus de diffusion de la rumeur on line est similaire. Celle-ci démarre souvent dans un forum de discussion. Rarement d’une personne isolée à une autre. Mais plutôt dans un groupe social bien déterminé, très intégré et comme coupé de la société plus large : les universités, les entreprises, etc. La rumeur part d’un groupe restreint. Pas d’un leader d’opinion défini à l’intérieur de celui-ci. Au départ la rumeur peut être une histoire anodine, diffusée en interne, essayée, améliorée, avant d’être diffusée plus largement vers l’extérieur.

En étudiant les rumeurs circulant par e-mails, on peut lire la liste des destinataires successifs du message. Et en observant leurs adresses, on constate que souvent, les premiers destinataires appartiennent par exemple à la même entreprise. Idem pour le groupe de destinataires suivant ; ensuite, les adresses deviennent plus disparates. De là on peut postuler que le premier groupe de destinataires est le groupe-source.

La rumeur circule donc d’abord en vase clos, avant de sortir sous une forme présentable, pour toucher un plus grand nombre de personnes. En fonction de sa crédibilité et de sa pertinence (en fait, du gain symbolique que son diffuseur reçoit), elle est reprise dans les emails entre particuliers. Qui ont l’impression d’avoir trouvé la perle rare et de faire, du coup, du prosélytisme sur un sujet important. Puis éventuellement, la rumeur contamine les sites Web?

(Source wikipedia, le livre d’Edgar Morin et celui de Heiderich )

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »