Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Actualités nationales’ Category

 » Tout le monde en parle mais cela reste une affaire d’initiés : petit guide pour suivre le prochain congrès du PS.

C’est un moment important dans la vie socialiste, puisqu’il détermine l’orientation politique du parti pour plusieurs années, et désigne évidemment les instances dirigeantes.

Le congrès peut être le lieu de l’unité, comme à Epinay où Mitterrand rassemble la famille socialiste sur une ligne d’union de la gauche. Il peut être aussi le théâtre de tous les déchirements, comme à Tours en 1920, où socialistes et communistes se séparent définitivement, ou à Rennes en 1990 où fabiusiens et jospinistes se livrent à une guerre fratricide. Certains congrès, comme celui de l’Arche 1991, permettent d’acter des évolutions idéologiques et politiques (en l’occurence, vers l’acceptation de l’économie de marché).

Le prochain congrès aura physiquement lieu dans quelques mois, du 7 au 9 novembre. Mais le processus dépasse de loin ces trois courtes journées, et le calendrier, voté lors du dernier Conseil National (le « parlement » du parti) débute dès aujourd’hui.

Ce congrès est un peu particulier car il sera précédé d’une Convention nationale qui adoptera de nouveaux statuts et une nouvelle Déclaration de principes pour le parti. Une commission est chargée de proposer des modifications des statuts (par exemple: sanctions plus lourdes en cas de non-respect de la discipline collective, relèvement du pourcentage exigé au congrès pour éviter la multiplication des « petites » motions…) afin d’obtenir un meilleur fonctionnement du PS. Une autre commission propose la modernisation de la Déclaration de principes, qui date de 1990, et ne colle plus tout à fait aux réalités économiques. Bref, la première commission réorganise le système des courants, tandis que la seconde est davantage un « club des poètes », qui réfléchit au corps doctrinal du parti. Les militants trancheront ces deux questions début juin.

Quant au congrès lui même, en voici le calendrier précis:

– début juillet: les sensibilités déposent des contributions générales (leur « vision » du ps et leur projet politique) ou thèmatiques (sur l’environnement, la diversité, l’emploi, etc…), qui sont envoyées chez chaque militant

–  22 septembre : les motions définitives (les textes généraux qui proposent des orientations politiques différentes) sont envoyées aux militants

– 23 octobre : les militants votent dans leur section locale et chaque département tient son congrès fédéral.

– du 7 au 9 novembre: les délégués désignés en fonction du résultat de chaque motion sont envoyés en congrès national pour fixer l’orientation du parti

– 13 novembre : vote sur le 1er secrétaire puis, le 15 novembre, le nouveau conseil national (composé à la proportionnelle des courants) désigne le Secrétariat National et le Bureau National, c’est à dire l’executif du parti.

Le congrès est un processus très long et compliqué, qui ne se résume absolument pas à la désignation d’un présidentiable ou d’un chef. Il doit permettre de fixer une orientation et un projet politique. « 

Source Mehdi Ouraoui

Read Full Post »

Pour une fois que je suis d’accord avec un édito de Camus (La Rep’) je me permets de le reproduire ci-dessous. Une position qui tranche enfin avec l’angélisme des sportifs qui par leur grande bravoure vont porter un badge . Un pin’s contre les violences au Tibet en français ? … Trop fort nos sportifs !

« Le slogan qui fait pschitt ! » par Jacques CAMUS

« Franchement, on a un peu de peine pour les sportifs français et le slogan anémié qu’ils ont «pondu» pour dénoncer l’attitude des autorités chinoises avant et pendant les Jeux.
Oui, on s’attendait à quelque chose d’autrement tonique et musclé que ce très mollasson «Pour un monde meilleur» arboré sur un badge trop consensuel. Sûr qu’il n’y a pas là de quoi faire trembler la muraille de Chine!
En sa qualité de président de la commission des athlètes du CNOSF, David Douillet, que l’on a connu plus vaillant sur les tatamis, a vanté cette «trouvaille» permettant d’englober d’autres situations que celle du Tibet. Le problème est bien dans cette insignifiante formulation passe-partout.

Yohann Diniz, notre spécialiste à nous des longues marches, puisque vice-champion du monde du 50 km, avait pourtant promis de «cogner fort». C’était compter sans la pression anesthésiante du milieu sportif. Toute moquerie mise de côté, on ne saurait donc finalement en vouloir à nos champions d’avoir été récupérés et d’avoir fait dans «l’olympiquement correct» pour obtenir l’éventuelle bénédiction du CIO. Après tout, ce n’est pas à eux qu’il appartient de «tenir la corde» dans le combat pour le respect des Droits de l’Homme en Chine.

On peut même estimer qu’il a été indûment demandé aux sportifs d’endosser une part de la lâcheté des dirigeants politiques et des responsables du CIO. Au fond, ce n’est pas le pâle slogan de nos athlètes qui fait «pschitt» mais plutôt le beau discours officiel sur l’idéal olympique. »

Read Full Post »

« Le geek de l’élysée » ou «L’oeil de Nicolas Sarkozy sur le Web».
Un certain Nicolas Princen vient d’être embauché à l’Élysée comme cyber renifleur de tout ce qui buzz autour de Nicolas Sarkozy sur Internet. Cette recrue de 24 ans, fraîchement sortie de HEC, devra se doter d’un sacré museau et d’un sacré coup de clic puisqu’il sera chargé de surveiller les sites d’actualités, les blogs, les forums, les sites d’hébergements, bref tout ce qui peut contenir quoi que ce soit et touchant à Nicolas Sarkozy. Nicolas Princen a déjà travaillé pour le site de campagne de Nicolas Sarkozy. Nicolas Princen, apprenti RG pour le compte de l’Elysée ? selon Libération.

nbicolas princen sarkozy internet

Son objectif sera alors « de traquer les fausses rumeurs et de déjouer toute désinformation à l’encontre du Président » afin de contre-attaquer aussitôt selon nos confrères du Journal du Dimanche. « Il est tout à fait normal que la présidence de la République regarde ce qui se passe sur ce média, au même titre que la presse écrite ou la radio » a expliqué l’Élysée au site LePostfr.

Read Full Post »

Eric Besson « le traitre »  en plus de son secrétariat d’Etat à la prospective et à l’évaluation des politiques, s’est vu confier un secrétariat d’Etat au développement de l’économie numérique suite au dernier rema-miniement.

Ce secrétariat d’état avait été demandé à Nicolas Sarkozy notamment par les patrons de l’Internet français regroupés au sein de l’association Renaissance Numérique. Il vise en particulier à favoriser l’accès à l’Internet haut débit à tous les français et à ce que les fréquences basses, utilisées pour la diffusion de la télévision hertzienne, soient rapidement libérées pour développer l’Internet mobile. Des dossies qui permettraient entre autre de booster la croissance française.

Les premières réactions sont partagées : côté Renaissance Numérique qui soutenait cette idée depuis plus d’un an, on se félicite de l’avancée, qu’on trouve cependant « insuffisante ».
Les autres réactions 

On attendait à droite plutôt loic Lemeur, Thierry Solère ou même Laurent Wauquiez.  On regrettera donc la nomination de quelqu’un qui n’y connait pas grand chose à l’économie numérique. De plus, il ne s’agira que d’un poste à mi-temps vu les autres dossiers qu’Ercic Besson a déjà en charge.

On attend de voir…

Read Full Post »

« Newer Posts