Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Actualités Municipales’ Category

Les plages de l’Ile Charlemagne, situées à Saint-Jean le Blanc mais gérées par la ville d’Orléans, viennent de recevoir le label « Pavillon bleu ». Étonnant, me direz-vous, d’avoir ce label à Orléans ?

Ce label, a été la cible de nombreuses critiques ces dernières années. La méthode d’attribution, déjà, pose problème : seuls sont examinés les dossiers des villes candidates, et cette candidatures est payante. De plus, la qualité des eaux est évalué sur la base de prélèvements fait la saison précédente, sans garantir la qualité de la saison à venir.

A regarder de plus près la liste des plages de France, on s’aperçoit vite que la Bretagne est sous-représentée et que les régions beaucoup plus « commercialement touristiques » regorgent  des petits drapeaux bleus. Surprenant, non ?

Concernant donc les plages de l’Ile Charlemagne, qui sont régulièrement interdites en juillet et en août lors de grosses chaleurs, chaleur qui fait se développer des algues, ont peut donc se poser la question comment ces plages ont réussi à obtenir ce label « Pavillon bleu ».

Le plus surprenant, c’est la réaction, entendue sur France Bleu Orléans ce matin, du directeur de la fondation qui décerne le label : il n’a jamais entendu parler des algues de l’Ile Charlemagne !!!

Ecoutez vite le reportage de France Bleu Orléans diffusé ce matin, ça vaut la peine :

En conclusion, Orléans peut être fier d’obtenir ce label de marketing « touristique », mais, si on veut obtenir une qualité plus exhaustive de l’eau de baignade, mieux vaut se renseigner auprès de la DDASS et lire les arrêtés municipaux …

Read Full Post »

Micheline PRAHECQ Conseillère Générale (PS) du Canton St Marc-Argonne et Baptiste CHAPUIS Conseiller Municipal (PS) représentant l’opposition municipale dans ce quartier, saluent l’arrivée de l’UTEQ (Union TErritoriale de Quartier) à l’Argonne qui semble signer le retour tant attendu d’une police de proximité dans ce quartier.

Le renforcement de la police de proximité était un souhait fort depuis de nombreuses années : il s’agissait d’un engagement  des candidats socialistes lors des précédentes élections locales, et Micheline Prahecq, lors de sa rencontre récente avec les policiers du quartier en avait réaffirmé la nécessité.

Ils ont néanmoins quelques regrets :

  • que cette unité ne soit composé que de jeunes recrues avec peu d’expérience

  • qu’il ne soit pas envisagé d’élargir les horaires d’ouverture du poste de police

  • que la politique de prévention ne soit pas développée : il faut en finir avec l’opposition entre prévention et répression !

  • qu’il ait fallu attendre 7 ans pour que la droite ré-invente la police de proximité, créée en 1999 par le gouvernement de Lionel Jospin, et supprimée en 2002 par le ministre de l’Intérieur Sarkozy.

Ils souhaitent donc que les autorités organisent enfin un service de police plus proche des habitants, des acteurs de terrain, des élus locaux afin, notamment, de retisser, dans ce quartier, les liens de confiance entre la population et les forces de l’ordre.

Pour finir, ils redisent l’incohérence entre le discours et la politique de sécurité de la droite : Serge Grouard affiche, dans ce quartier, une baisse de la délinquance de 60%, mais c’est là que le gouvernement décide d’implanter 25 policiers supplémentaires !

Micheline Prahecq, conseillère générale (PS)

Baptiste Chapuis, conseiller municipal (PS)

Read Full Post »


RDV Vendredi 1er mai,  10h30 place de la Loire

(face au cinéma Pathé)

Read Full Post »

1) Les origines : un projet citoyen sur un territoire

Les régies de Quartier sont nées, en 1988, dans les corons de Roubaix comme réaction citoyenne des habitants qui ne voulaient pas rester passifs face à l’évolution que certains prévoyaient pour leur quartier. Ce sursaut citoyen et le désir d’être acteur sur son territoire fondent le projet politique d’une Régie de quartier.

Aujourd’hui nos cités connaissent de nouveaux déséquilibres, des formes de discrimination face à l’emploi, des inquiétudes face à la violence ou la dégradation de l’habitat. Les régies de quartier offrent un cadre d’action pour tous ceux qui veulent requalifier leur quartier, y recréer le lien social, créer de nouveaux services répondant aux vrais besoins de la population, participer à l’insertion des plus éloignés du travail.

Chaque régie décline à sa façon son projet associatif en tenant compte des besoins et des forces spécifiques à son territoire en s’inspirant de la charte et du Manifeste du mouvement des Régies de quartier.

2) Les valeurs du projet Régie de quartier

Les régies de quartier revendiquent les valeurs du projet rassemblées dans les textes fondateurs du réseau : le CNLRQ : Comité National de Liaison des Régies de Quartier.

Le premier énonce un ensemble de règles de fonctionnement des régies : c’est la « Charte nationale des régies de quartier » qui date de 1991.

Le second énonce des valeurs auxquelles adhèrent les acteurs des Régies de quartier c’est le « Manifeste des régies de quartier » élaboré en 1993.

Ces deux textes sont complémentaires et se répondent l’un l’autre. Dans les deux cas, i ne s’agit pas d’une loi, mais de principes vers lesquels tendre. Aucun des thèmes majeurs du travail, de la sécurité, du logement, de la santé, de la formation, de l’intégration, de l’éducation, ne peut se passer de la compréhension des autres pour s’éclairer lui-même.

A leur échelle, les Régies de quartier et leurs partenaires portent cette préoccupation depuis de nombreuses années. Ils entendent la promouvoir pour briser avec, les stratégies d’abandon et de renoncement.

3) L’économie solidaire au service du territoire et des habitants :

Les activités d’une Régie de quartier ont un caractère d’utilité sociale : valorisation de la dimension technique des activités en lui associant dans la pratique comme dans l’esprit, la dimension de création du lien social et du lien politique.

Ces activités, qui sont ancrées dans le secteur de l’économie solidaire, répondent à un intérêt général, avec des valeurs de partage et de solidarité, s’inscrivent dans une logique de projet pour un territoire avec une double démarche l’insertion et d’économie solidaire, sont conduites par des démarches collectives et participatives, dont le but est d’apporter des réponses à des besoins fondamentaux et qui permettent le développement « d’un mieux vivre ensemble ».

Les deux régies à Orléans sont : Argonne Services Plus, et REPERES (La Source)

La Régie de quartier est une réponse originale et efficace. Elle se singularise en contribuant à recréer, réorganiser et revitaliser le territoire à partir d’activités économiques de proximité. Celles-ci trouvent leur source dans le maintien et l’amélioration du cadre de vie, la mobilisation et l’implication des habitants. Les régies de quartier, crées au début des années 90 à Orléans doivent être soutenues pour renforcer notre démarche vers l’économie sociale et solidaire.


Sur le même sujet:

Lettre ouverte au Maire d’Orléans sur la question de la Régie de quartier de La Source

Question Orale sur l’avenir des régies de quartier d’Orléans (Conseil Municipal 24/04/09)

Read Full Post »

Tout à commencer par un coup de téléphone d’une étudiante à 13h30 m’indiquant que des étudiants étaient entrés dans l’hôtel Groslot en face de la mairie d’Orléans pour organiser une conférence de presse et présenter leurs revendications locales et nationales.

Arrivé sur place, je découvre qu’une partie des étudiants (environ 50)  sont sur le trottoirs et une autre partie dans la salle des mariages (une petite centaine) . Après avoir échangé avec ceux bloqués dehors, je décide d’essayer de rentrer et rejoindre ceux présents à l’intérieur de l’hôtel Groslot. Grâce à ma carte d’élu et à une longue discussion je peux passer le barrage des policiers et entrer dans le bâtiment.

Arrivé dans le vestibule de la salle des gardes, je suis stoppé par le directeur de cabinet du Maire d’Orléans qui voit d’un mauvaise œil que je puisse aller échanger avec la délégation des étudiants présents juste à côté. Quelques minutes après, je vois débarquer M. Montillot sur-excité, qui me demande de quitter les lieux sur le champs. « Vous n’avez pas votre place ici, vous êtes un agitateur, je suis officier de police judiciaire, vous n’êtes rien ici, je vous le répète 3 fois et j’appelle la police pour vous déloger. » Il essaye alors en me prenant le bras et me bousculant vivement de me faire sortir du bâtiment. J’ai alors essayé de garder mon calme, en expliquant que je souhaitais juste pouvoir échanger avec les étudiants et leur permettre de contacter la presse.

Le directeur de cabinet de la ville d’Orléans, est intervenu pour écarter et calmer M. Montillot. 4 policiers appeler par Montillot m’ont alors demander de sortir. J’ai alors  essayer de leur expliquer le pourquoi de ma présence.

Le directeur de cabinet a alors décidé « de me faire garder  » par 2 policiers. Je ne savais pas alors que je passerais 2 heures avec eux…

La négociation a commencé entre les étudiants et Montillot vers 14h30.  L’adjoint à la sécurité n’a pas hésité à les menacer d’aller « devant TF1 pour dire que les étudiants sont des casseurs » demandant un papier signé par les étudiants pour toute revendications ne faisant pas confiance à la parole donnée…

Il aura fallu 2 heures de palabres avec Montillot pour juste permettre aux étudiants de faire entrer les journalistes bloqués dehors et d’organiser une conférence de presse.  Les étudiants très calmes ont écris leurs revendications et leurs souhaits. Ils demandaient que les étudiants puissent entrer dans la cours et que la presse puisse entrer également. Une des conditions était que Montillot ne pouvait parler à la presse tant que les étudiants n’étaient pas tous parti. Le papier a été signé par Montillot et les représentants étudiants.

Une fois entrée dans la cour, les étudiants sont sortis dans un calme impressionnant et ce juste après avoir échangé avec la presse. Une fois dehors tout le monde a entonné quelques slogans avant de se diriger vers la sortie.

Mais M. Montillot n’a pas respecté son engagement et a commencé une conférence de presse improvisé dans la cour. Il y a eu alors un mouvement foule qui a obligé Montillot à se réfugier derrière une porte. La porte n’a pu se refermer car une jambe d’un étudiant l’en empêchait… la suite en vidéo ci-dessous…

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

more about "Orléans", posted with vodpod

Read Full Post »

Je me suis appliqué lors de l’AG du quartier Argonne Nécotin Belneuf du 30 mars dernier a décompter les temps de paroles des intervenants. Habitants et responsables politiques. Le résultat est édifiant.

Il y avait une petite centaine de présents (dont une bonne douzaine issue des services de la mairie). La réunion a duré 2h32. 17 habitants et 5 élus UMP ont pris la parole.

La réunion a débuté à 19h15avec une intervention de Serge Grouard puis de Florence Carré suivi d’un film sur les réalisation du quartier (40 min). La parole s’est libérée avec une série de 8 questions (10 min). S’en est suivi une salve de réponses très longue et le plus souvent en décalage avec les interpellations. Ensuite une deuxième salve de questions, puis quelques réponses et une longue conclusion du maire UMP. Les élus ont monopolisé la parole…

Sur 2h32 de réunion :

Temps de parole des élus UMP (dont 10 minutes de Film-propagande): 1h56

Temps de parole des habitants: 36 minutes


Cela se passe de commentaires…

Read Full Post »

Cela fait maintenant 1 an que les élus du Groupe Socialiste Vert et Apparenté, sont actifs au Conseil Municipal d’Orléans. Un an que notre équipe apporte sa contribution aux nombreux débats au sein du Conseil Municipal mais aussi en dehors.

Nous avons défendu le pouvoir d’achat des familles, lutté contre la privatisation des crèches, dénoncé les trop nombreux dossiers municipaux plantés (Charpenterie, Lamotte Sanguin, Sonis, Vélo+…) proposé un projet alternatif et cohérent pour la rue des Carmes, interpellé le maire sur la possibilité de célébrer le PACS en mairie, dénoncé les graves erreurs écologiques des opérations immobilières, découvert et dénoncé la fermeture du LIDL de l’Argonne.

Nous avons également dévoilé les postures d’un maire qui sur Orléans et à l’Assemblée Nationale ne tient pas le même discours.

Nous nous sommes mobilisés suite à la fermeture du Champion de la Bolière, nous avons dénoncé les choix budgétaires en proposant des alternatives crédibles, défendu les demandes de subventions des associations issues des différents quartiers, et tenu des permanences pour rester à votre écoute…

Nous regrettons que la majorité municipale n’ait pas pris la mesure des conséquences de la crise financière et économique pour notre ville. Les entreprises sont en difficultés, nous devons être ambitieux et volontariste pour préserver l’emploi à Orléans. Nous défendons la création d’entreprises qui permettrait la création d’emplois durables sur notre territoire. Comme vous pouvez le constater, nous nous engageons chaque jour pour qu’Orléans soit vraiment une ville pour tous.

Nous rencontrons face à nous une majorité libérale, refermée sur elle-même et sans ouverture d’esprit. Nous sommes des élus responsables qui savent voter les décisions qui vont dans le sens du mieux pour Orléans et ses orléanais(es).

Notre travail se veut constructif et cohérent. Nous défendons l’idée d’une opposition qui propose et participe à la vie municipale et ce malgré le peu de considération et les incohérences de la majorité UMP-MODEM-MPF d’Orléans. Un nouvel élan pour Orléans est nécessaire.

Ce n’est que le début du mandat et nous avons déjà pu prouver notre sérieux, notre engagement et notre dévouement pour les intérêts des Orléanais. Nous continuerons ce travail constant et efficace pour porter la voix de tous les quartiers d’Orléans.

Faire vivre la démocratie locale, c’est vous rendre compte régulièrement de mon action. Ce blog me permet depuis de nombreux mois de présenter mes interventions et défendre mes propositions pour Orléans.

Je vous remercie pour vos commentaires et vos alertes durant cette première année de mandat concernant les  très nombreux dossiers municipaux.

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »