Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juin 2010

La question peut se poser quand on assiste à une « Assemblée Générale de quartier ».

Membre au titre de l’opposition municipale du « Comité de Mobilisation et d’Animation » (Tout un programme !!) du secteur Argonne-Nécotin-Belneuf, j’ai participé à cette réunion lundi soir dernier.

La réunion se déroule dans un décor travaillé avec de nombreuses plantes vertes, une scène surélevée sur laquelle on trouve de jolis fauteuils rouges confortables pour les orateurs, accompagné d’un grand écran pour la projection d’images et de vidéos.

La réunion commence par une longue introduction des élus du quartier puis du maire UMP. Vient ensuite la projection d’un petit film-propagande présentant le maire sur le quartier Madeleine (on est à l’Argonne pourtant ???) puis le travail du CMA du quartier ainsi que les réalisations en cours et à venir.

Après cette projection, le maire (encore lui) intervient longuement pour redire ce qui a été déjà présenté dans le film.

45 minutes après le début de cette réunion, les citoyens ont enfin la parole.

Je vous fais grâce du compte rendu détaillé de cette réunion, et des propositions ou questions sans réponses qui ont pu être faites.

Ce qui m’a exaspéré tout particulièrement (en dehors de ces absences de réponses) c’est la monopolisation de la parole par les élus de la majorité municipale. Sur les dossiers du quartier, seul 4 citoyens ont pu s’exprimer alors que nous avons eu droit à plus de 10 interventions d’élus UMP, chacun pour « aller dans le sens » des précédents orateurs.

La réunion s’est poursuivie par une présentation de la réorganisation de la collecte des déchets. Où l’on voit enfin Orléans découvrir le tri sélectif !!!

Après cette présentation, quelques riverains ont souhaité revenir sur les aménagements du quartier, 4 nouvelles interventions avec le plus souvent comme réponse, une phrase très utilisée  « nous en prenons bonne note »

La réunion s’est terminée par de la publicité pour la participation au CMA et donc une invitation à glisser sa candidature dans l’urne afin qu’elle soit tirée au sort dans quelques semaines.

Cette réunion laisse un goût amer…

Sommes-nous vraiment dans un exercice de démocratie locale, de « participation citoyenne » ou seulement dans un outil de propagande municipale bien orchestrée ?

Read Full Post »

Le prochain Conseil Municipal d’Orléans se déroulera le vendredi 18 juin à partir de 20h. (ouvert au public)

Ce Conseil Municipal ne commencera pas à 18h, comme à l’habitude, mais à 20h, permettant aux conseillers municipaux d’assister aux commémorations de l’appel du Général de Gaulle (70ième anniversaire). Il ne s’agit pas de la seule particularité de ce conseil.

Autre innovation, ce Conseil Municipal regroupera les délibérations des deux précédents conseils, du 3 en 1.

Pour ceux qui n’ont pas suivi la presse, je m’explique:

Lors des deux précédents conseils, tous les conseillers municipaux non pas été convoqué. En effet, suite au décès de Mme COUPEZ,  Nihad Souaid (suivante sur la liste de Serge Grouard) devait intégrer le Conseil Municipal. Mais cela était sans compter la volonté du maire UMP, qui ne voyait pas d’un bon œil l’intégration d’une jeune femme qui plus est maghrébine et non encartée à l’UMP. Sa présence sur la liste était utile lors de l’élection, pour l’affichage mais pas pour intégrer le Conseil Municipal.

Le cabinet du maire a donc fortement « incité » la jeune Nihad à passer la main, au bénéfice  d’un homme plus âgé et encarté à l’UMP.  Nihad Souaid a refusé. Cette non-convocation des 55 membres du Conseil Municipal a entrainé un risque juridique pour l’ensemble des délibérations des conseils municipaux d’avril et de mai. Il faut néanmoins préciser que cette question a été soulevée par l’opposition municipale dès le Conseil Municipal de mai, le maire avait alors fait mention d’un contact avec le préfet permettant d’envisager la légalité de la procédure. Ce qui n’est pas le cas.

Nous voilà donc devant un Conseil Municipal avec 161 délibérations, 44 délibérations pour le Conseil de  Juin, 117 délibérations pour les conseils municipaux d’avril et de mai.

Pour information, il faut préciser que dans le Conseil Municipal de Juin, on y trouve le Compte Administratif, et dans celui d’avril, les délibérations concernant l’ARENA, la trémie Jaurès et la ZAC des Carmes. Tout un programme !!!

Comme le précisait très justement l’article de libéOrléans, le Conseil Municipal du 18 Juin pourrait se transformer en jour le plus long..

Sur ce sujet également :

Le Chat d’Orléans: « CONSEIL MUNICIPAL D’ORLEANS: NAHID SOUAID (QUI MAL Y PENSE)…… »

MonStJeandeBraye : Orleans 2 conseils municipaux annules

Read Full Post »

Le prochain rendez-vous  en faveur des retraites est planifié pour le jeudi 24 juin 2010. L’appel a été lancé par l’intersyndicale le lundi 31 mai. Les syndicats estiment que pour le moment «rien n’est joué». Cette action est  prévue 4 jours après l’annonce des premières mesures par le gouvernement.

Il faut rappeler que selon un sondage IPSOS,

– 78% de Français se déclarent inquièts sur le futur montant de leur retraite ;
– 64% des Français estiment ne pas faire confiance au gouvernement pour assurer l’avenir des retraites ;
– 70% (+3 pts par rapport à un sondage identique de novembre 2009) s’inquiètent de leur futur niveau de vie ;
– 85% des sondés estiment qu’”il faut continuer à réformer le système de retraites pour assurer les retraites de nos enfants” ;
– 81% considèrent que “cela ne sert à rien de réformer les retraites si on ne règle pas le problème de l’emploi des seniors et de la pénibilité du travail”.

Une autre réforme est possible :

Retrouvez les propositions du Parti Socialiste ainsi qu’une analyse de la situation

RDV 10H30 Place du Martroi à Orléans

Read Full Post »

Les femmes représentent la moitié de l’humanité. Ce qui les concerne intéresse la société toute entière. Pourtant, elles subissent encore aujourd’hui de fortes discriminations. En politique, dans la sphère économique, elles sont toujours sous représentées. C’est pourquoi les actions en faveur de la parité, entreprises par la gauche doivent se poursuivre et s’intensifier.

La droite tourne le dos à la parité. Avec la contre-réforme des collectivités territoriales, la régression est alarmante. Les projections réalisées sont unanimes : en 2014, les « conseillères territoriales » occuperaient moins de 20 % des sièges, alors que les régions comptent aujourd’hui 47,98 % de femmes.

En 1999, sous le gouvernement de Lionel Jospin, la parité a été inscrite dans la Constitution française : « La loi garantit l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives ». Depuis le 6 juin 2000, la loi d’application de la parité oblige les partis politiques à présenter des listes strictement paritaires pour les élections municipales, régionales ainsi que dans certains cas aux sénatoriales. Cette loi oblige aussi à présenter 50% de femmes aux élections législatives sous peine de réduction de leur financement public.

En dépit des grands progrès accomplis depuis 50 ans, essentiellement grâce aux élus et gouvernement de gauche, les Françaises sont encore quotidiennement confrontées à des difficultés propres à leur genre. Les femmes sont les premières victimes du chômage, des emplois précaires, des salaires sous-évalués et de la pauvreté. Les plus hauts postes à responsabilité, autant au sein des entreprises que des institutions ou des entreprises publiques, ne sont que très difficilement accessibles aux femmes.

Le 10ème anniversaire, cette année, des lois sur la parité nous commande d’agir.

Nous demandons :

  • que la création des conseillers territoriaux soit supprimée du projet du gouvernement de réforme des collectivités territoriales
  • que soit imposé l’égal accès des femmes et des hommes dans les institutions publiques (Conseil constitutionnel, Conseil supérieur de la magistrature, Conseil économique, social et environnemental, Conseil supérieur de l’audiovisuel…)
  • qu’une loi contraignante institue la parité – et non un quota – dans les conseils d’administration des établissements publics, des entreprises publiques, ainsi que dans les entreprises privées
  • que des sanctions efficaces soient imposées aux partis politiques pour que la parité soit réalisée lors des élections au scrutin uninominal

Premier-e-s signataires

Martine Aubry, Première secrétaire du PS
Cécile Duflot, Secrétaire nationale des Verts
Jean-Pierre Chevènement, Président du MRC
Jean-Michel Baylet, Président du PRG

Elisabeth Guigou, Laurent Fabius, Noël Mamère, Dominique Voynet, Jean-Luc Laurent, Christiane Taubira, Françoise Laborde. Michèle André, Jean-Marc Ayrault, Jean-Pierre Bel, Danielle Bousquet, Harlem Désir, Bertrand Delanoë, Michel Destot, André Laignel, Marylise Lebranchu, Claudy Lebreton, Gaëlle Lenfant, Laurence Rossignol, Alain Rousset, Michèle Sabban, Catherine Trautman.

SIGNEZ LA PETITION

Read Full Post »

Samedi 12 Juin de 10h à 12h

Cette permanence se tiendra à la mairie de proximité située Place Mozart dans le quartier de l’Argonne.

RAPPEL: La prise de rendez-vous n’est pas nécessaire

Read Full Post »

Read Full Post »

Le mouvement social utilise tous les moyens de communication afin d’informer et de médiatiser leur revendication. Le blog est devenu un outil de cette démarche.

Je tiens par ce message à saluer cette initiative et à apporter tout mon soutien aux salariés d’Aramice .

Pour suivre leur mouvement, le BLOG de la Grève d’Aramice

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »