Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2009

Tout à commencer par un coup de téléphone d’une étudiante à 13h30 m’indiquant que des étudiants étaient entrés dans l’hôtel Groslot en face de la mairie d’Orléans pour organiser une conférence de presse et présenter leurs revendications locales et nationales.

Arrivé sur place, je découvre qu’une partie des étudiants (environ 50)  sont sur le trottoirs et une autre partie dans la salle des mariages (une petite centaine) . Après avoir échangé avec ceux bloqués dehors, je décide d’essayer de rentrer et rejoindre ceux présents à l’intérieur de l’hôtel Groslot. Grâce à ma carte d’élu et à une longue discussion je peux passer le barrage des policiers et entrer dans le bâtiment.

Arrivé dans le vestibule de la salle des gardes, je suis stoppé par le directeur de cabinet du Maire d’Orléans qui voit d’un mauvaise œil que je puisse aller échanger avec la délégation des étudiants présents juste à côté. Quelques minutes après, je vois débarquer M. Montillot sur-excité, qui me demande de quitter les lieux sur le champs. « Vous n’avez pas votre place ici, vous êtes un agitateur, je suis officier de police judiciaire, vous n’êtes rien ici, je vous le répète 3 fois et j’appelle la police pour vous déloger. » Il essaye alors en me prenant le bras et me bousculant vivement de me faire sortir du bâtiment. J’ai alors essayé de garder mon calme, en expliquant que je souhaitais juste pouvoir échanger avec les étudiants et leur permettre de contacter la presse.

Le directeur de cabinet de la ville d’Orléans, est intervenu pour écarter et calmer M. Montillot. 4 policiers appeler par Montillot m’ont alors demander de sortir. J’ai alors  essayer de leur expliquer le pourquoi de ma présence.

Le directeur de cabinet a alors décidé « de me faire garder  » par 2 policiers. Je ne savais pas alors que je passerais 2 heures avec eux…

La négociation a commencé entre les étudiants et Montillot vers 14h30.  L’adjoint à la sécurité n’a pas hésité à les menacer d’aller « devant TF1 pour dire que les étudiants sont des casseurs » demandant un papier signé par les étudiants pour toute revendications ne faisant pas confiance à la parole donnée…

Il aura fallu 2 heures de palabres avec Montillot pour juste permettre aux étudiants de faire entrer les journalistes bloqués dehors et d’organiser une conférence de presse.  Les étudiants très calmes ont écris leurs revendications et leurs souhaits. Ils demandaient que les étudiants puissent entrer dans la cours et que la presse puisse entrer également. Une des conditions était que Montillot ne pouvait parler à la presse tant que les étudiants n’étaient pas tous parti. Le papier a été signé par Montillot et les représentants étudiants.

Une fois entrée dans la cour, les étudiants sont sortis dans un calme impressionnant et ce juste après avoir échangé avec la presse. Une fois dehors tout le monde a entonné quelques slogans avant de se diriger vers la sortie.

Mais M. Montillot n’a pas respecté son engagement et a commencé une conférence de presse improvisé dans la cour. Il y a eu alors un mouvement foule qui a obligé Montillot à se réfugier derrière une porte. La porte n’a pu se refermer car une jambe d’un étudiant l’en empêchait… la suite en vidéo ci-dessous…

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

more about "Orléans", posted with vodpod

Read Full Post »

Je me suis appliqué lors de l’AG du quartier Argonne Nécotin Belneuf du 30 mars dernier a décompter les temps de paroles des intervenants. Habitants et responsables politiques. Le résultat est édifiant.

Il y avait une petite centaine de présents (dont une bonne douzaine issue des services de la mairie). La réunion a duré 2h32. 17 habitants et 5 élus UMP ont pris la parole.

La réunion a débuté à 19h15avec une intervention de Serge Grouard puis de Florence Carré suivi d’un film sur les réalisation du quartier (40 min). La parole s’est libérée avec une série de 8 questions (10 min). S’en est suivi une salve de réponses très longue et le plus souvent en décalage avec les interpellations. Ensuite une deuxième salve de questions, puis quelques réponses et une longue conclusion du maire UMP. Les élus ont monopolisé la parole…

Sur 2h32 de réunion :

Temps de parole des élus UMP (dont 10 minutes de Film-propagande): 1h56

Temps de parole des habitants: 36 minutes


Cela se passe de commentaires…

Read Full Post »

Cela fait maintenant 1 an que les élus du Groupe Socialiste Vert et Apparenté, sont actifs au Conseil Municipal d’Orléans. Un an que notre équipe apporte sa contribution aux nombreux débats au sein du Conseil Municipal mais aussi en dehors.

Nous avons défendu le pouvoir d’achat des familles, lutté contre la privatisation des crèches, dénoncé les trop nombreux dossiers municipaux plantés (Charpenterie, Lamotte Sanguin, Sonis, Vélo+…) proposé un projet alternatif et cohérent pour la rue des Carmes, interpellé le maire sur la possibilité de célébrer le PACS en mairie, dénoncé les graves erreurs écologiques des opérations immobilières, découvert et dénoncé la fermeture du LIDL de l’Argonne.

Nous avons également dévoilé les postures d’un maire qui sur Orléans et à l’Assemblée Nationale ne tient pas le même discours.

Nous nous sommes mobilisés suite à la fermeture du Champion de la Bolière, nous avons dénoncé les choix budgétaires en proposant des alternatives crédibles, défendu les demandes de subventions des associations issues des différents quartiers, et tenu des permanences pour rester à votre écoute…

Nous regrettons que la majorité municipale n’ait pas pris la mesure des conséquences de la crise financière et économique pour notre ville. Les entreprises sont en difficultés, nous devons être ambitieux et volontariste pour préserver l’emploi à Orléans. Nous défendons la création d’entreprises qui permettrait la création d’emplois durables sur notre territoire. Comme vous pouvez le constater, nous nous engageons chaque jour pour qu’Orléans soit vraiment une ville pour tous.

Nous rencontrons face à nous une majorité libérale, refermée sur elle-même et sans ouverture d’esprit. Nous sommes des élus responsables qui savent voter les décisions qui vont dans le sens du mieux pour Orléans et ses orléanais(es).

Notre travail se veut constructif et cohérent. Nous défendons l’idée d’une opposition qui propose et participe à la vie municipale et ce malgré le peu de considération et les incohérences de la majorité UMP-MODEM-MPF d’Orléans. Un nouvel élan pour Orléans est nécessaire.

Ce n’est que le début du mandat et nous avons déjà pu prouver notre sérieux, notre engagement et notre dévouement pour les intérêts des Orléanais. Nous continuerons ce travail constant et efficace pour porter la voix de tous les quartiers d’Orléans.

Faire vivre la démocratie locale, c’est vous rendre compte régulièrement de mon action. Ce blog me permet depuis de nombreux mois de présenter mes interventions et défendre mes propositions pour Orléans.

Je vous remercie pour vos commentaires et vos alertes durant cette première année de mandat concernant les  très nombreux dossiers municipaux.

Read Full Post »

Je vous invite à découvrir et parcourir ce blog récemment créé sur Orléans. Regards Croisés

« Il existe mille et une raisons de concevoir un blog et toutes certainement aussi valables les unes que les autres ; et celle qui a conduit à faire naître Regards Croisés est la possibilité de soumettre, au(x) regard(s) de tous, des sujets d’actualité essentiellement, mais pas seulement, tant à l’échelle locale que nationale. Autrement dit, avec Regards Croisés, tout est possible… »

http://rcorleans.canalblog.com/ Attention il ne s’agit pas du Blog du RCO (Rugby Club d’Orléans) mais bien de celui de Regards Croisés sur Orléans

Un nouvel invité pour la prochaine République des Blog ?

Read Full Post »

Au risque de subir les foudres de nombreux blogueurs et de nombreux amis de Ni Pute Ni Soumise, je souhaite apporter ma petite contribution au débat entourant la venue d’Orelsan au Printemps de Bourges.

Orelsan est un rappeur normand qui a récemment sorti  un album. (Perdu d’avance) Il s’est fait connaître sur le net grâce (à cause) de chansons très crus, outrancières et parfois misogynes. En 2007, il a mis en ligne une chanson « Sale P*** » aux paroles condamnables mais pas encore condamnés. Les paroles de la chanson sont effectivement terrifiantes, c’est une haine à l’état brute contre une fille  adultère menacée des pires tortures. Malheureusement, cela reflète une réalité que subissent trop de femmes encore aujourd’hui. Rappelons qu’en France, tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son mari ou de son compagnon. Toutes formes de violences confondues, ce sont près de 1,1 million de femmes de 18 à 60 ans qui en ont été victimes en 2006.

Suite à une forte mobilisation du net et de certains politiques, Orelsan a présenté ses excuses et à rappeler que cette chanson n’avait pas été programmée lors d’un de ces concerts. Il l’a retiré de son site web et cette chanson n’apparait pas sur son album.

Alors que se passe-t-il maintenant ? L’acharnement continue … Un arrière goût de censure ?.  Je me rappelle alors NTM, Sniper et quelques autres rappeurs qui ont eu des démêlés avec la justice. Mais dans cette histoire, pas  encore de procès, pas de possibilités à l’artiste de répondre, de s’expliquer sur cette erreur grave d’un jeune artiste,  ou de faire entendre ses excuses. Il est soumis à la vindicte populaire pour une chanson qu’il regrette de plus en plus…

Autant je comprends et je partage l’indignation sur la chanson pré-citée (j’ai par ailleurs signer  une pétition dans ce sens), autant j’ai du mal à saisir les attentes de ces « procureurs ». Retirer cette chanson de la programmation du Printemps  de Bourges? C’est fait. Retirer cette  chanson de son site ? C’est fait. Présenter des excuses ? C’est fait. Que faut-il de plus ? Qu’il arrête sa carrière ?

Je n’apprécie pas particulièrement ce rappeur mais je regrette l’emballement et l’ampleur de cette campagne médiatique et politique. Il faut également mettre en parallèle, les paroles de rappeurs US bien plus virulentes et violentes, à l’image des débuts de Eminem…

Toutefois, un des points « positifs » serait peut être la médiatisation et la condamnation des violences conjugales trop souvent passées sous silence… enfin j’espère qu’il ne s’agissait là pas que de la simple mousse médiatique…

Read Full Post »

« Newer Posts