Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2008

Infos pratiques: le 8 mai les parkings seront gratuits.

mardi 29 avril

  • Commémoration de l’entrée de Jeanne d’Arc à Orléans
  • Son et Lumière

21h45 : Porte Bourgogne, rue de Bourgogne

Accueil de Jeanne d’Arc et de son escorte par Monsieur le Maire et le conseil municipal d’Orléans, avec la participation de la musique municipale d’Orléans, les musiques de Saint-Jean-le-Blanc, Saint-Denis-en-Val, les cornemuses de Dihun Keltieg et une chorale de scouts

22h15 : place de la République

Son et Lumière « L’Epée de la paix » conçu par Alain Tissier en collaboration avec Denis Boudin. Organisation par l’association Orléans Jeanne d’Arc

Jeudi 1er mai

  • La chevauchée de Jeanne d’Arc
  • Concert par la musique municipale d’Orléans
  • Fête médiévale – Ile Charlemagne

10h : départ de la Maison de Jeanne d’Arc, place de Gaulle

Chevauchée historique évoquant l’épopée de Jeanne d’Arc à travers la ville et hommage de la jeunesse chrétienne à Jeanne d’Arc.

Participation de la musique municipale d’Orléans et les musiques de Saint-Jean-le-Blanc, de Saint-Denis-en-Val, les cornemuses de Dihun Keltieg, l’Harmonie d’Ingré le matin et Saint-Marc Saint-Vincent l’après-midi. Organisation par l’association Orléans Jeanne d’Arc

16h : Palais des Sports, rue Eugène Vignat, Orléans

Concert par l’orchestre d’harmonie et la batterie fanfare de la musique municipale d’Orléans, sous la direction d’Olivier Roussillat et de Benoit Robichon et un ensemble de trompes de l’école de trompes de Chambord sous la direction de Pierre Charpentier. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

de 10h à 19h : Ile Charlemagne, fête médiévale

Spectacles équestres, campements médiévaux, village artisanal médiéval, démonstrations d’artillerie, musique, danse, jonglerie, animaux savants, fauconnerie à cheval…

Les rendez-vous à ne pas manquer

11h30 : Accueil de Jeanne d’Arc et de son escorte à l’issue de leur traversée de la Loire

12h15 : Spectacle équestre « La légende de l’Epée Sacrée » et ripailles avec animations

15h00: Cascades et chevalerie médiévale

16h30 : Spectacle équestre « la légende du Prince Thibault »

18h15 : La Grande Bataille « l’affrontement des Chevaliers »

18h55 : Final équestre

Vendredi 2 mai

  • Marché médiéval – Campo Santo
  • Théatre «La Mission et la Passion de Jeanne d’Arc » de Sainte Thérèse de Lisieux – Eglise Saint-Pierre du Martroi

10h à 20h : Marché médiéval au Campo Santo

Ouverture : les 2 et 4 mai de 10h à 20h. Le 3 mai de 10h à 22h30
Plus de 100 échoppes d’artisans venus de toute la France. Tavernes gourmandes (boissons et mets médiévaux, dégustation d’hypocras, galettes). Animations médiévales permanentes.

20h30 : Eglise Saint-Pierre du Martroi

«La Mission et la Passion de Jeanne d’Arc » de Sainte-Thérèse de Lisieux – pièce de théâtre réalisée par les élèves du Lycée Saint-Paul Bourdon Blanc. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

Samedi 3 mai

  • Marché médiéval – Campo santo
  • Animations médiévales – Théâtre de verdure
  • Hommage à Jeanne d’Arc – Notre Dame des Miracles

10h à 22h30 : Marché médiéval au Campo Santo

Ouverture : les 2 et 4 mai de 10h à 20h.
Plus de 100 échoppes d’artisans venus de toute la France. Tavernes gourmandes (boissons et mets médiévaux, dégustation d’hypocras, galettes). Animations médiévales permanentes.

16h à 22h30 : Animations médiévales

Au Théâtre de verdure, côté Nord de la cathédrale. Magie, combat, musique, chant, fauconnerie, amuseurs, danse, jonglerie, farces, acrobaties…

18h : Hommage à Jeanne d’Arc à Notre Dame des Miracles

Départ de la procession avec les célébrants à la Maison de Jeanne d’Arc, Place de Gaulle.
18h10 : Office religieux à l’église Notre Dame des Miracles, 3 rue des Cloches Sain- Paul, suivi d’un recueillement devant la stèle de Jeanne d’Arc.

Dimanche 4 mai

  • Marché médiéval – Campo santo
  • Ripailles médiévales – Place de l’Etape
  • Office protestant – Temple

10h à 20h : Marché médiéval au Campo Santo

Plus de 100 échoppes d’artisans venus de toute la France. Tavernes gourmandes (boissons et mets médiévaux, dégustation d’hypocras, galettes). Animations médiévales permanentes.

de 11h30 à 18h : Ripailles médiévales – Place de l’Etape

Grandes tablées installées pour déjeuner et goûter (pique-nique à apporter ou restauration en vente sur place) avec animations médiévales en continu : combat, musique, chant, fauconnerie, amuseurs, danse, jonglerie, farces…

10h20 : Office protestant

Office protestant au Temple, Place Saint-Pierre Empont

Lundi 5 mai

  • Documentaire – Cinéma des Carmes

20h : Documentaire « Vraie Jeanne, fausse Jeanne »

Mardi 6 mai

  • Concert officiel des Fêtes de Jeanne d’Arc

20h00 : Concert Officiel, Salle Pierre Aimé Touchard

Concert officiel des Fêtes de Jeanne d’Arc par le Chœur de l’Armée Française sous la direction d’Aurore Tillac. Salle Pierre Aimé Touchard. Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Réservation et retrait des invitations à l’Office de Tourisme à partir du 28 avril.

Mercredi 7 mai

  • Remise de l’Etendard – Place Sainte-Croix
  • Soirée électro – Place de la Loire (avec martin Solveig, DJ de la campagne de Sarko)

19h : Concert de la Chorale Francis Poulenc, église Saint-Pierre du Martroi

22h00 : Place Ste Croix, Remise de l’Etendard

Cérémonie de Remise de l’Etendard par Serge Grouard, Maire d’Orléans, à Monseigneur André Fort, Evêque d’Orléans, suivi du son et lumière sur la cathédrale

22h30 : Son et Lumière, place Ste Croix

« Les prophéties de Jehanne » avec la participation de Corinne Sertillanges, soprano, et de la musique municipale d’Orléans sous la direction d’Olivier Roussillat. Son et lumière conçu par Damien Fontaine (société 4 Horizons)

23h30 à 2h30 du matin : Soirée électro, place de la Loire

Jeudi 8 mai

  • Hommages à Jeanne d’Arc

9h : Office religieux solennel à la Cathédrale Ste-Croix

10h15 : Hommage par les Provinces françaises, Place Ste Croix

10h15 : Départ du cortège des provinces françaises en costumes régionaux Place Croix Morin.
10h45 : Hommage par les Provinces françaises.
11h30 : Danse par les provinces françaises, Place du Martroi

14h30 : Hommage officiel

Hommage officiel à Jeanne d’Arc avec les discours de Serge Grouard, Maire d’Orléans et du Président des Fêtes. Place Sainte-Croix

14h50 : Hommage militaire

14h50 : Hommage militaire à Jeanne d’Arc, avec défilé des troupes à pied et motorisées. Défilé des troupes à pied depuis la rue de la République jusqu’à la place Sainte-Croix. Défilé des troupes motorisées depuis les Tourelles jusqu’à la place Sainte-Croix.

15h20 : départ du cortège commémoratif.

18h30 : Restitution de l’Etendard par le Clergé à la municipalité. Place Sainte-Croix.

Read Full Post »

 » Tout le monde en parle mais cela reste une affaire d’initiés : petit guide pour suivre le prochain congrès du PS.

C’est un moment important dans la vie socialiste, puisqu’il détermine l’orientation politique du parti pour plusieurs années, et désigne évidemment les instances dirigeantes.

Le congrès peut être le lieu de l’unité, comme à Epinay où Mitterrand rassemble la famille socialiste sur une ligne d’union de la gauche. Il peut être aussi le théâtre de tous les déchirements, comme à Tours en 1920, où socialistes et communistes se séparent définitivement, ou à Rennes en 1990 où fabiusiens et jospinistes se livrent à une guerre fratricide. Certains congrès, comme celui de l’Arche 1991, permettent d’acter des évolutions idéologiques et politiques (en l’occurence, vers l’acceptation de l’économie de marché).

Le prochain congrès aura physiquement lieu dans quelques mois, du 7 au 9 novembre. Mais le processus dépasse de loin ces trois courtes journées, et le calendrier, voté lors du dernier Conseil National (le « parlement » du parti) débute dès aujourd’hui.

Ce congrès est un peu particulier car il sera précédé d’une Convention nationale qui adoptera de nouveaux statuts et une nouvelle Déclaration de principes pour le parti. Une commission est chargée de proposer des modifications des statuts (par exemple: sanctions plus lourdes en cas de non-respect de la discipline collective, relèvement du pourcentage exigé au congrès pour éviter la multiplication des « petites » motions…) afin d’obtenir un meilleur fonctionnement du PS. Une autre commission propose la modernisation de la Déclaration de principes, qui date de 1990, et ne colle plus tout à fait aux réalités économiques. Bref, la première commission réorganise le système des courants, tandis que la seconde est davantage un « club des poètes », qui réfléchit au corps doctrinal du parti. Les militants trancheront ces deux questions début juin.

Quant au congrès lui même, en voici le calendrier précis:

– début juillet: les sensibilités déposent des contributions générales (leur « vision » du ps et leur projet politique) ou thèmatiques (sur l’environnement, la diversité, l’emploi, etc…), qui sont envoyées chez chaque militant

–  22 septembre : les motions définitives (les textes généraux qui proposent des orientations politiques différentes) sont envoyées aux militants

– 23 octobre : les militants votent dans leur section locale et chaque département tient son congrès fédéral.

– du 7 au 9 novembre: les délégués désignés en fonction du résultat de chaque motion sont envoyés en congrès national pour fixer l’orientation du parti

– 13 novembre : vote sur le 1er secrétaire puis, le 15 novembre, le nouveau conseil national (composé à la proportionnelle des courants) désigne le Secrétariat National et le Bureau National, c’est à dire l’executif du parti.

Le congrès est un processus très long et compliqué, qui ne se résume absolument pas à la désignation d’un présidentiable ou d’un chef. Il doit permettre de fixer une orientation et un projet politique. « 

Source Mehdi Ouraoui

Read Full Post »

Et voilà le retour de la République Des Blogs (RdB) avec les beaux jours. Sixième édition de nos rencontres passionnées et passionnantes …

Comme d’habitude je vous propose une date, et vous disposez…

Proposition: Vendredi 18 avril (St Parfait !) à 20h au Bôbar (rue de Bourgogne)

A vos idées…

Read Full Post »

Monsieur le député-maire,

Mes chers collègues,

J’interviens dans cette assemblée pour la première fois. Mon propos Concerne le nombre de poste conseil d’agglomération proposé à l’opposition.

Lors du premier conseil municipal j’ai été très attentif aux mots utilisés lors de l’intervention de M. Grouard qui soulignait l’importance du « respect », l’importance d’une démarche constructive. Mais également de la prise en considération du résultat des élections dans les différents quartiers. L’importance du travail pour TOUS les orléanais avait été très justement rappelée.

Il y a les mots et il y a les actes

Déjà lors de ce même conseil, l’opposition voyait son expression limitée. Nous inscrivant dans une démarche constructive nous n’avions pas souhaité réagir vivement sur ce sujet.

M. le Maire, vous proposez à l’opposition un poste de titulaire et un poste de suppléant au conseil d’agglomération. Il s’agit là d’une proposition bien étrange face à la situation qui préexistait auparavant.

Vous allez surement vous justifier par le fait qu’il y a de nombreuses années sous une autre majorité, la situation était différente. Je vous rappelle que la structure était différente et vous avez même décidé en 2001 de rompre avec la situation antérieure.

Nous sommes conscients que les postes à l’agglomération sont à la discrétion du maire. C’est pourquoi ce recul par rapport au mandat précédent constitue  un acte politique extrêmement marquant de l’esprit de ce début de mandat. Alors que la gauche a progressé lors du dernier scrutin.

Faut-il rappeler que 48,6% des électeurs orléanais nous ont fait confiance ? Pensez vous qu’il s’agit d’une attitude respectueuses de ces orléanais ?

Alors même qu’un travail s’est engagé cette semaine avec l’ensemble des maires de l’agglo, vos paroles et vos actes manquent déjà de cohérence.

Avez-vous peur de ne pas être majoritaire à l’agglo ? et donc qu’il faille diviser par 2 la représentations de l’opposition dans le conseil d’agglo ? ou est-ce pour assurer à M. Lemaignen candidat autoproclamé une élection facilitée ?

Est-ce cette image que vous souhaitez donner en ce début de mandat ? Image d’une majorité écrasante, fermée sur elle-même ?

L’ouverture n’est-elle bonne que lors des élections?

Il me semble que L’ouverture aurait pu être la volonté de travailler tous ensemble dans la même direction : au service des orléanais.

Dans votre précedent discours M le maire vous avez indiqué que la ville était un puzzle, composé de pièces diverses, l’opposition est l’une d’entre elle, ne l’oubliez pas !
J’attends comme les orléanais aussi, des explications quant à ce choix teinté d’arrogance en contradiction avec les bonnes intentions proclamés lors de votre investiture.

Read Full Post »

Pour une fois que je suis d’accord avec un édito de Camus (La Rep’) je me permets de le reproduire ci-dessous. Une position qui tranche enfin avec l’angélisme des sportifs qui par leur grande bravoure vont porter un badge . Un pin’s contre les violences au Tibet en français ? … Trop fort nos sportifs !

« Le slogan qui fait pschitt ! » par Jacques CAMUS

« Franchement, on a un peu de peine pour les sportifs français et le slogan anémié qu’ils ont «pondu» pour dénoncer l’attitude des autorités chinoises avant et pendant les Jeux.
Oui, on s’attendait à quelque chose d’autrement tonique et musclé que ce très mollasson «Pour un monde meilleur» arboré sur un badge trop consensuel. Sûr qu’il n’y a pas là de quoi faire trembler la muraille de Chine!
En sa qualité de président de la commission des athlètes du CNOSF, David Douillet, que l’on a connu plus vaillant sur les tatamis, a vanté cette «trouvaille» permettant d’englober d’autres situations que celle du Tibet. Le problème est bien dans cette insignifiante formulation passe-partout.

Yohann Diniz, notre spécialiste à nous des longues marches, puisque vice-champion du monde du 50 km, avait pourtant promis de «cogner fort». C’était compter sans la pression anesthésiante du milieu sportif. Toute moquerie mise de côté, on ne saurait donc finalement en vouloir à nos champions d’avoir été récupérés et d’avoir fait dans «l’olympiquement correct» pour obtenir l’éventuelle bénédiction du CIO. Après tout, ce n’est pas à eux qu’il appartient de «tenir la corde» dans le combat pour le respect des Droits de l’Homme en Chine.

On peut même estimer qu’il a été indûment demandé aux sportifs d’endosser une part de la lâcheté des dirigeants politiques et des responsables du CIO. Au fond, ce n’est pas le pâle slogan de nos athlètes qui fait «pschitt» mais plutôt le beau discours officiel sur l’idéal olympique. »

Read Full Post »

« Newer Posts